Sep 30, 2022 16:29 UTC
  • Shahed 136: l'Iran met en garde les USA

Les terroristes retranchés dans le nord de l'Irak qui ont osé attaquer les postes de contrôle frontaliers iraniens ces derniers jours ont été soumis à des frappes hybrides drones-missiles-artillerie-hélicoptères depuis une semaine.

Et le CGRI a promis de poursuivre jusqu'à l'anéantissement total de ces cellules terroristes. Mais ce groupe PEJAK, créature du duo CIA/Mossad, qui vient de perdre des dizaines de repaires et au moins huit camps d'entraînement, l'Amérique volera-t-elle à son secours ? Une tentation à laquelle le chef d'état-major iranien a coupé court.

Si les Américains prennent des mesures contre nos drones, les forces armées iraniennes se réservent pleinement le droit de riposter de manière décisive, a martelé le général de division Mohammad Baqeri, chef d'état-major général des forces armées iraniennes sur l'allégation d'abattage d'un drone iranien par les forces américaines dans la région nord de l'Irak.

 

Le général Baqeri a souligné que les forces armées de la République islamique d'Iran disposent de données complètes, précises et approfondies sur les bases d'al-Harir, d'Erbil et de Duhok en Irak, ajoutant que l'Iran ne fait qu'affronter les séparatistes terroristes et n'a aucune action contre les Américains à ce stade.

Il a ajouté : "Nous avertissons que si les forces américaines commettent la moindre erreur, l'Iran se réserve le droit de riposter et de mener une action militaire dure contre elles en temps et lieu appropriés."

 

 

Selon lui, les allégations des Etats-Unis selon lesquelles ils auraient abattu un drone de combat iranien dans le nord de l'Irak prouvent leur coopération et leur complicité avec les terroristes séparatistes.

S'adressant aux pays voisins où se trouvent des bases américaines et israéliennes, le haut commandant militaire iranien a déclaré que "si les intérêts nationaux et la sécurité de l'Iran sont menacés par ces bases terroristes américaines, l'Iran y répondra de manière écrasante".

 

 

L'amitié avec les pays voisins obéit à ses propres règles, et si ces règles ne sont pas respectées, ils doivent s'attendre à une réponse logique et réciproque, a noté le général Baqeri. 

Pour rappel, ce jeudi 29 septembre, un total de 46 bases terroristes ont été visées par 73 missiles tactiques sol-sol et une vingtaine de drones kamikazes Shahed 136.

 

 

Le général de brigade Mohammad Pakpour, commandant des forces terrestres du Corps des gardiens de la Révolution islamique (CGRI), a déclaré que ses forces avaient pilonné les sites terroristes dans la région du Kurdistan irakien avec des dizaines de missiles balistiques et de drones kamikazes, et a promis que le CGRI continuerait à pilonner les bases terroristes.

Commentant l'opération militaire en cours dans le nord de l'Irak, le général de brigade Pakpour a déclaré que jusqu'à présent, 73 missiles balistiques sol-sol et des dizaines de drones kamikazes ont frappé les bases terroristes, ce qui a conduit à la destruction complète des cibles désignées.

 

 

Sur la base de nouvelles séquences vidéo de cette opération, le CGRI utilise des drones de reconnaissance pour identifier les quartiers généraux des terroristes et les cibler avec ses missiles balistiques.

Depuis samedi, les forces terrestres du Corps des gardiens de la Révolution islamique ont lancé une série de raids aériens sur les positions des groupes terroristes basés au Kurdistan irakien. 

Mots clés