Jun 13, 2016 08:35 UTC
  • La rencontre entre les ministres iranien, russe et syrien de la Défense à Téhéran, le 8 juin 2016
    La rencontre entre les ministres iranien, russe et syrien de la Défense à Téhéran, le 8 juin 2016

Quand Téhéran tient une réunion consacrée à la lutte contre le terrorisme, cela révient à une chose : Les Etats Unis auront du pain sur la planche !

Le général libanais à la retraite, Amin Hotheit, revient sur la rencontre tripartie de Téhéran entre les ministres russe, iranien et syrien de la défense qui s'est déroulée dans le cadre des coopérations militaires accrues entre les participants. 

" Cette réunion a plusieurs messages : d'abord, elle signifie le soutien de Téhéran et de Moscou à Assad et à sa lutte contre le terrorisme. Assad avait dit vouloir poursuivre cette lutte jusqu'à l'anéantissement total des terroristes. Cette réunion prouve ensuite une parfaite coordination militaire entre l'Iran, la Russie et la Syrie. 
 
Les parties projettent en plus de faire entrer l'Iran dans le jeu. L'armée et les forces de la mobilisation populaire combattent farouchement Daech et d'autres groupes takfiristes. En ce sens, il semble de plus en plus probable que Bagdad s'engage aussi dans ce vaste plan anti terroriste peaufiné par l'Iran et ses alliés syriens et russes. mais la réunion a eu un troisième message à faire passer : des lignes rouges fixées par les Etats-Unis pour l'armée syrienne et ses alliés à Raqqa ont été rejetées. Les Etats-Unis cherchent à s’accaparer d'une partie de la province. Or, la Syrie, l'Iran et la Russie ont réaffirmé que Raqqa et Alep resteront sous la souveraineté syrienne". 
 
Selon Hotheit, Daech qui est une création américaine, agit dans le sens des intérêts des Etats-Unis dans la région. En ce sens, le fait que Téhéran veuille lutter contre le terrorisme signifie que les Etats-Unis se trouvent bien dans le viseur des Iraniens. 
 
A la question de savoir si Daech va finir dans les jours à venir par disparaître en Syrie ou en Irak, Hotheit répond ainsi : " La fin de Daech est une décision prise par les vrais ennemis de Daech que sont l'Iran et le Hezbollah. En Irak et en Syrie, la groupe terroriste va de revers en revers et pourtant son sort est entouré d'incertitude. Il est difficile donc de prévoir la fin imminente de Daech". 

Mots clés