Nov 24, 2017 05:01 UTC
  •  Syrie: quand Trump trahit Israël

Dans un récent rapport bien détaillé, la revue Vanity Fair lève le voile sur "une mission secrète", menée par les services de renseignement israéliens en Syrie, mission dont "les détails auraient été communiqués par Trump à la Russie".

Au cours d'une réunion datée du mois de mai en présence de l'ancien ambassadeur russe à Washington ainsi que le chef de la diplomatie russe, le président Trump aurait dévoilé les détails d'une mission israélienne menée secrètement sur le sol syrien.

La revue fait appel ensuite à deux experts de la sécurité israéliens qui prétendent que l'opération en question était destinée à "combattre Daech". Mais les agents israéliens ne cherchaient-ils pas à saboter l'avancée des forces armées syriennes et leurs alliés ?

" Les agents de sécurité israéliens accompagnés de leurs confrères du Mossad ont mené une mission nocturne en Syrie à bord de deux hélicoptères de combat de type CH53 qui ont traversé le ciel jordanien. La mission aurait eu lieu environ un mois après l'investiture de Trump en hiver dernier. Elle s'est déroulée dans le désert du nord syrien sur la rive orientale de l'Euphrate ", soulignent les experts israéliens. 

Vanity Fair affirme que cette action de l'administration US a pris de court Israël qui aurait décidé dans la foulée de "ne plus partager avec l'administration Trump les informations dont il dispose pour éviter toute fuite".

Mots clés

commentaires