Apr 14, 2018 14:52 UTC
  • Syrie: la DCA au plus haut niveau

La défense antiaérienne syrienne a réussi à elle seule à intercepter les deux tiers des missiles tirés contre le territoire du pays, selon le général Sergueï Rudskoy, porte-parole de l’état-major russe.

71 des 103 missiles lancés sur la capitale syrienne dans la nuit du 13 au 14 avril ont été interceptés par la DCA syrienne, a-t-il précisé dans un communiqué.

Il a déclaré que Moscou était prêt à reprendre les pourparlers avec la Syrie concernant l’envoi de systèmes de défense antimissile S-300 dans ce pays, rapporte l’agence de presse russe Interfax.

La totalité des 12 missiles visant l’aérodrome de Dumeir, situé à l’est de Damas, ont été abattus par la DCA syrienne, qui a fait usage d’anciens systèmes de missiles sol-air soviétiques, a annoncé samedi le ministère russe de la Défense dans un communiqué.

« Aucun des missiles de croisière des États-Unis et de leurs alliés n’est entré dans la zone où les systèmes de défense aérienne russes ont été déployés. Ces systèmes assurent la défense des bases russes de Tartous et de Hmeimim », a-t-il dit, ajoutant que l’action militaire de la coalition tripartite États-Unis/France/Royaume-Uni ne s’inscrivait pas dans le cadre de la lutte antiterroriste.

La situation actuelle à Damas et dans d’autres régions de la Syrie est plutôt « calme » après les frappes américaines, britanniques et françaises, selon le porte-parole de l’état-major russe.

Vladimir Djabarov, le premier vice-président de la commission des affaires étrangères du Conseil de la Fédération de Russie, a indiqué que la DCA syrienne avait réussi toute seule à intercepter les deux tiers des missiles tirés contre la Syrie. « Je crois que l’armée syrienne a donné le meilleur d’elle-même. Il n’y a pas de morts, seulement des blessés. Je pense que la DCA a réussi. Elle a intercepté environ les deux tiers des missiles », a-t-il déclaré. 

« Les batteries de la DCA russe sur le territoire syrien n’ont pas été employées pour repousser l’attaque de missiles », lit-on dans le communiqué du ministère russe de la Défense. 

Des avions de chasse russes patrouillent en ce moment dans l’espace aérien syrien. Par ailleurs, Moscou travaille sur le renouvellement des systèmes de défense aérienne de la Syrie.

Mots clés