Jun 25, 2018 18:15 UTC
  • Un combattant, membre des FDS. ©AP
    Un combattant, membre des FDS. ©AP

Après avoir reçu des informations selon lesquelles les éléments terroristes travaillant pour le compte de Daech envisagent de mener des attaques dans la ville de Raqqa, qui est à présent contrôlée par les Forces démocratiques syriennes (FDS), ces dernières ont annoncé la mise en place d’un États de siège à partir du dimanche 24 au mardi 26 juin dans la ville.

Les forces de sécurité affiliées aux Forces démocratiques syriennes se sont rendues à Raqqa y ont entravé la circulation et ménagé des postes de contrôle partout dans la ville, ont rapporté des témoins oculaires, cités par Reuters.

Après quatre mois de violents combats qui se sont soldés par la mort de milliers de civils ainsi que la destruction de la ville, les Forces démocratiques syriennes, soutenues par la coalition dite anti-Daech dirigée par Washington, ont pris en charge le maintien de la sécurité de la ville. Or, depuis plusieurs semaines les incidents liés à la sécurité annoncent l’infiltration de Daech qui vendredi dernier a revendiqué l’explosion d’une bombe dans le nord de la ville.

Les Forces démocratiques syriennes sont également confrontées à une vague de protestation des habitants qui réclament le retour des institutions du gouvernement syrien.

« L'État de siège mis en place a pour objectif de faire face aux opérations terroristes, mais aussi à des manifestations appuyées par Damas », ont indiqué les FDS dans un communiqué.

 

Mots clés