Aug 25, 2018 06:50 UTC

La mise en ligne d’une vidéo dans laquelle des avions ravitailleurs américains réapprovisionnent en carburant des appareils saoudiens, non loin des côtes yéménites, vient étayer des propos tenus par des autorités yéménites sur l’implication de Washington dans la guerre contre ce pays.

Des responsables de l’armée et du mouvement d’Ansarallah ont annoncé à maintes reprises que les troupes américaines étaient impliquées dans cette offensive.

Le site d'informations de la Résistance libanaise, Al-Alam al-Harbi a mis en ligne ce vendredi 24 août une vidéo montrant qu’un avion ravitailleur de l’armée américaine réapprovisionnait en carburant des chasseurs saoudiens à proximité des côtes yéménites en mer Rouge.

Cette action US intervient alors que la coalition pro-Riyad a frappé le 9 août un bus qui transportait des enfants sur un marché très fréquenté de Dahyan, dans la province septentrionale de Saada faisant 55 morts et des dizaines de blessés.

La chaîne de télévision yéménite Al-Masirah a annoncé, jeudi 23 août, la mort d’au moins 27 enfants et quatre femmes, tués dans un raid aérien de la coalition saoudienne visant un village du district de Durayhimi, à Hudaydah.

Les victimes de la frappe aérienne étaient des déplacés qui fuyaient la récente offensive militaire de la coalition saoudienne, destinée à s’emparer du port et de la ville de Hudaydah.

En mars 2016, un marché yéménite a été frappé par une bombe MK-84, fournie par les États-Unis tuant 97 personnes .

À l’issue d’une série d’examens, accomplis grâce à des journalistes yéménites et des experts en munitions, la chaîne de télévision américaine CNN a conclu que la bombe ayant fait des dizaines de morts chez les enfants, le 9 août 2018, était une bombe guidée-laser de type MK-82, fabriquée par Lockheed Martin.

La bombe ressemble largement à celle qui a causé d’importants ravages lors d’une attaque visant une cérémonie funéraire au Yémen en octobre 2016. L’attaque avait fait 155 morts et des centaines de blessées. À ce moment-là, la coalition saoudienne s’était justifiée en avançant le prétexte « des informations incorrectes ».

Pendant ces derniers mois, les images filtrées des chambres des opérations conjointes saoudo-émiraties commanditées par les officiers US montrent que la coalition pro-Riyad planifie de s’emparer de la côte ouest yéménite notamment le port stratégique de Hudaydah.

Mots clés

commentaires