Sep 08, 2018 06:34 UTC
  • Exercice russe en Méditerranée: 1er acquis?

Dans un article daté du vendredi 7 septembre, le quotidien arabe Rai al-Youm publié à Londres affirme que les manœuvres militaires d'envergure des forces russes en Méditerranée ont largement contribué à contrer le plan de l'offensive US contre la Syrie. Ces manœuvres militaires qui ont débuté le 1er septembre et qui ont duré presque une semaine en Méditerranée semblent avoir dissuadé les États-Unis de mener une intervention militaire d'envergure contre les forces syriennes, poursuit le journal.

Le journal note même qu'il y aurait eu un report des frappes que les Occidentaux s'apprêtaient à lancer contre la Syrie. « Les forces navales et aériennes russes ont organisé du 1er au 8 septembre des manœuvres militaires dans l’est de la Méditerranée afin de prévenir tout aventurisme des pays occidentaux, en particulier des États-Unis, en Syrie dans la donne actuelle », a écrit le quotidien Raï al-Youm

Actuellement, plusieurs navires et sous-marins appartenant aux pays membres de l’OTAN sont déployés en Méditerranée. Selon le journal, la tenue de ces vastes exercices militaires s'est avérée dissuasive, car le temps de l'exercice, les forces occidentales auraient très bien pu être prises pour cible, si elles s'étaient aventurées dans les côtes syriennes. La Russie avait déployé près d'une trentaine de navires de guerre et des chasseurs stratégiques comme des Tu-160. Ces avions anti-navires ont même simulé des frappes contre la flotte ennemie et ces exercices se sont déroulés sous l’œil inquiet des Américains, des Français et des Britanniques. En effet, la Méditerranée regorge désormais de bâtiments de guerre occidentaux. Un fait sans précédent au cours des deux dernières décennies.

Les Américains qui ont pris la mauvaise habitude de tirer des missiles contre la Syrie depuis leurs porte-avions en mer Rouge ou en golfe Persique semblent cette fois craindre les armements russes qui ont leurs preuves en Syrie contrairement aux armements US. La manœuvre russe a réussi à reporter, voire annuler, le projet d'une vaste offensive USA/OTAN contre Idlib, peut-on lire dans le journal.

 

 

Mots clés

commentaires