Feb 15, 2019 15:43 UTC
  • Syrie: Israël avoue son échec face à la Résistance

Le général à la retraite Amos Gilad, ancien chef du bureau des affaires politiques du ministère israélien des Affaires militaires, reconnaît l’échec stratégique du régime israélien face à l’axe de la Résistance en Syrie.

Selon le journal Times of Israel, le général Amos Gilad a avoué qu’Israël n’avait pas réussi à dissuader l’axe de la Résistance de créer des bases militaires permanentes en Syrie, malgré les frappes successives de l’armée israélienne contre ce pays.

« Du point de vue tactique et opérationnel, les frappes israéliennes sur les positions de l’axe de la Résistance étaient efficaces, mais du point de vue stratégique, Israël n’a obtenu aucun résultat tangible », a déclaré le général Gilad, qui parlait devant les participants à une conférence sur l’implication de la Russie au Moyen-Orient au Centre interdisciplinaire à Herzliya.

Ces remarques d’Amos Gilad interviennent quelques heures après que le Premier ministre israélien, Benjamin Netanyahu, a confirmé que l’armée israélienne avait mené des frappes lundi soir en Syrie.

D’après Tel-Aviv, Netanyahu rencontrera le président russe Vladimir Poutine en février à Moscou dans le cadre des efforts du régime israélien pour améliorer ses relations avec Moscou.

Le site web israélien Walla a fait part de profonds désaccords entre l’armée israélienne et le Centre d’état d’urgence du régime sur la question de savoir si le front intérieur était prêt à faire face à une guerre potentielle.

Selon le site, des discordes sont apparues au sein de l’appareil de sécurité israélien, suite à la divulgation d’informations sur l’existence de profondes divergences et de fissures qui continuent de s’accroître au sein du régime en ce qui concerne la préparation du front intérieur à faire face à une situation extraordinaire et à une guerre.

Le site israélien Walla a ajouté qu’Israël craint une guerre des missiles contre le Hezbollah libanais au nord et contre la Résistance palestinienne au sud.

 

Mots clés