Apr 30, 2019 16:46 UTC
  • Yémen: des mercenaires africains arrivent

Les Émirats arabes unis ont recruté des dizaines de milliers de jeunes Africains en vue de combler le vide qui pourrait se créer au Yémen après un éventuel retrait des soldats soudanais de la coalition d’agression.

Les autorités émiraties ont récemment facilité le processus de déploiement de jeunes Africains dans la ville d’Aden, une action qui est considérée par les observateurs politiques comme un véritable défi d’Abou Dhabi contre la mainmise de Riyad au Yémen.

Les évolutions yéménites sont entrées depuis un certain temps dans une nouvelle étape où les Émirats arabes unis jouent un rôle plus accentué par rapport aux années précédentes. Pour ne pas être en retard sur les agresseurs saoudiens, les Émiratis ont opté pour un nouveau plan au Yémen.

En vue de faire pencher la balance en sa faveur, Abou Dhabi a facilité au cours de ces quatre derniers mois l’arrivée de plus de 35 000 jeunes Africains à Aden dans le sud du Yémen.

En effet, les Émiratis, en recrutant des milliers de jeunes Africains, ont l’intention de combler le vide que causerait un retrait des forces soudanaises du Yémen.

Les Saoudiens et les Émiratis ont les yeux rivés sur les ressources pétrolières et gazières du sud du Yémen.

Dans la situation actuelle, il semble que les responsables émiratis soient déterminés à déployer des milliers de jeunes Africains à Aden, dans le sud du Yémen, en vue de reprendre aux mercenaires à la solde de Riyad le contrôle de cette ville. Cette action se heurtera certainement à une vive réaction des agresseurs saoudiens.

Mots clés

commentaires