May 18, 2019 08:24 UTC
  • Idlib: nouveau plan US pour la Russie

Le gouvernement américain a donné son feu vert à ses supplétifs en Syrie pour entrer dans une guerre d’usure avec les forces de l’armée syrienne et de la Russie.

« En livrant des missiles Kornet et Tow aux extrémistes opérant en Syrie, les États-Unis cherchent à mettre ce pays dans une guerre d’usure », a averti le website d’information syrien, Qasioun.

Depuis deux semaines, les réseaux sociaux liés aux éléments anti-Assad, diffusent des photos montrant des véhicules blindés de l’armée visés par des missiles terroristes.

Washington s’efforce de faire stopper les opérations de l’armée, lancées pour en finir avec les terroristes à Idlib. Le représentant des États-Unis au Conseil de sécurité Jonathan Cohen vient de demander la trêve dans le nord de la Syrie, prétendant que « les opérations militaires à Idlib feraient rebondir le terrorisme ».

Or, le terrorisme n’a jamais été éradiqué en Syrie et ce en raison des soutiens massifs du gouvernement US qui encourage au ciblage des zones d’habitation civile. Hama et Alep sont les cibles des attaques d’artillerie. Des maisons à as-Suqaylabiyah dans la banlieue de Hama ont été attaquées, vendredi 17 mai. Au moins un enfant a été tué et nombre de civils ont été blessés.

Depuis que l’armée syrienne, soutenue par les forces russes, a lancé ses opérations à Idlib, les terroristes recourent à tout stratagème pour pouvoir rester sur le sol syrien.

Il y a peu, Moscou avait mis en garde dans un communiqué contre des nouvelles tentatives du Front al-Nosra d’utiliser des matières chimiques à Idlib où une vaste opération de l’armée est actuellement en cours.

Selon le communiqué du ministère russe de la Défense diffusé par Sputnik, al-Nosra entend monter un film dans lequel il mettra en scène une ou plusieurs attaques chimiques de l’aviation  russe contre des civils syriens.

Le représentant de la Russie au Conseil de sécurité de l’ONU Vasily Nebenzya, qui a critiqué le parti pris américain en faveur des groupes terroristes, a rappelé aussi que les civils à Hama et à Alep faisaient régulièrement l’objet d’attaques au missile des terroristes.

« Les terroristes ont mené des attaques au drone et au missile contre la base aérienne de Hmeimim, ce qui nous a conduit à intensifier nos opérations contre eux. Nous ne menons aucune opération militaire contre des cibles civiles. Notre objectif est la lutte contre le terrorisme », a fait remarquer Vasily Nebenzya.

« Des hommes armés empêchent les civils de fuir le camp de réfugiés d’al-Rukban pour se sauver des mains des terroristes. Cependant on n’entend rien sur la situation catastrophique des civils qui vivent dans ce camp », a-t-il déploré.

Le représentant de la Russie au Conseil de sécurité a aussi évoqué des milliers de frappes aériennes de la coalition US contre Raqqa, des frappes qui ont coûté la vie à des milliers de civils en détruisant aussi massivement les infrastructures de la ville.

Mots clés