Sep 01, 2019 19:00 UTC
  • Hezbollah: Israël quémande déjà une trêve

Trois heures après la fulgurante riposte du Hezbollah visant un blindé avec à son bord 12 militaires, le Premier ministre israélien, qui promettait l’enfer au Liban, quitte à le renvoyer à l’âge de pierre, en est à quémander une trêve.

Les missiles tirés par la Résistance n’ont rien raté, signe que Nasrallah ne mentait pas quand il disait le samedi 31 août être en possession de missiles de haute précision. Dans les minutes suivant la frappe, l’armée israélienne s’est livrée à des tirs d’artillerie de spectacle contre des zones occupées sur les frontières libanaises, histoire de rassurer les colons, terrorisés et terrés dans des abris souterrains. Nasrallah a tenu parole, une semaine jour pour jour après la mort de deux de ses combattants au sud de Damas. Ce soir, le Premier ministre libanais, Saad Hariri, a appelé l’Américain Mike Pompeo et le Français Emmanuel Bonne à agir au plus vite avant que les choses ne deviennent incontrôlables. Du côté de la Résistance, c’est le soulagement.

La riposte du Hezbollah a provoqué la réaction de différentes composantes de l'axe de la Résistance. Les groupes de la Résistance palestinienne ont publié, ce dimanche 1er septembre 2019 au soir, un communiqué dans lequel ils félicitent le Hezbollah libanais pour s’être vengé du régime sioniste, a rapporté l’agence de presse iranienne Fars News.

Fars News a rapporté que le Hamas et le Jihad islamique avaient applaudi à cet acte de bravoure.

Selon la chaîne libanaise Al-Mayadeen, le porte-parole du Hamas, Hazem Qassem, a déclaré : « La Résistance libanaise est tout à fait en droit de défendre la nation libanaise face aux agresseurs. »

Un membre éminent du Jihad islamique, Abu Mujahid, a quant à lui affirmé : « En dépit de toutes les mesures de précaution du régime sioniste, le Hezbollah a réussi à riposter à ses agressions. »

Le Conseil des oulémas de la Palestine a lui aussi salué l’attaque lancée par les combattants du Hezbollah sur un véhicule militaire du régime sioniste. Ce groupe palestinien a confirmé que « la réponse du Hezbollah témoigne de la capacité libanaise à riposter à toute agression du régime sioniste », a rapporté Al-Mayadeen. 

Yaïr Golan, ancien chef d’état-major adjoint de l’armée du régime israélien, a quant à lui affirmé à ce propos : « Le Hezbollah a tenu ses promesses. »

Cet après-midi, les combattants du Hezbollah « ont détruit un véhicule militaire sur la route de la caserne d’Avivim [dans le nord des territoires palestiniens occupés], tuant ou blessant tous ceux qui se trouvaient à l’intérieur », a déclaré le mouvement de résistance libanais dans un communiqué diffusé par Al-Mayadeen.

Les médias libanais ont fait part de l’état de panique qui règne désormais chez les habitants des colonies sionistes situées près de la frontière libanaise. Les responsables de l'aéroport international de Tel-Aviv, David Ben Gourion, ont demandé aux pilotes d'avions de ligne israéliens d'éviter de s'en approcher.

 

Mots clés

commentaires