Sep 12, 2019 18:55 UTC
  • Idlib: la Russie frappe la frontière turque

Le 12 septembre dans la matinée, des avions de combat russes ont pris pour cible les positions des terroristes le long de la frontière entre la Syrie et la Turquie.

L’Observatoire des droits de l’homme (OSDH), basé à Londres, a déclaré que des avions de combat russes avaient effectué deux frappes aériennes sur la région de Sad al-Shughr, dans le nord-ouest d’Idlib. Le bilan de ces frappes aériennes reste inconnu.

Un jour plus tôt, les avions de combat russes avaient mené une série de frappes aériennes sur plusieurs cibles proches des villes de Kafr Takharim et de Darkush, dans le nord de la province d’Idlib.

La Russie a procédé, le mercredi 11 septembre, à ses premières frappes depuis l’expiration de la trêve contre les terroristes du Parti du Turkestan (PIT) et de Hurras ad-Din dans les villes d’al-Dahr et de Kafr Maris, dans l’ouest d’Idlib.

C’est la première fois depuis la mise en place du cessez-le-feu, fin août, que la Russie prend pour cible les positions des terroristes opérant à Idlib.

L’aviation russe a mené trois frappes aériennes sur les fiefs des terroristes de nationalité étrangère dans les villes d’al-Dahr et de Kafr Maris, dans l’ouest d’Idlib.

Un cessez-le-feu est actuellement en vigueur à Idlib. Cependant, Tahrir al-Cham, affilié à al-Qaïda, et ses alliés le violent régulièrement en tentant d’attaquer les forces syriennes et russes.

L’armée syrienne menacé de reprendre ses opérations terrestres à Idlib, si ces violations se poursuivent.

Mots clés

commentaires