Sep 16, 2019 18:27 UTC
  • Afghanistan: la méga base US frappée!

Le porte-parole des talibans a annoncé que la plus grande base des militaires américains dans la province de Parwan avait été prise pour cible ce lundi 16 septembre des roquettes de ce groupe.

Le porte-parole des talibans, Zabihullah Mujahid, a affirmé que cette attaque aux roquettes avait provoqué des dégâts dans la base. Ni le gouvernement afghan ni les forces étrangères en Afghanistan n’ont encore confirmé cette information.

L'attaque a eu lieu alors que l'émissaire des États-Unis pour l'Afghanistan, Zalmay Khalilzad, négociait au Qatar avec une délégation des talibans.

La base des forces américaines dans le district de Bagram de la province de Parwan est régulièrement la cible des attaques aux roquettes des talibans ; les Américains n’ont apparemment pas encore trouvé de moyen efficace pour contrer ces attaques.

Après presque 19 ans de présence militaire américaine en Afghanistan, les talibans afghans sont, à l’heure actuelle, plus forts que jamais. Les États-Unis ont dépensé 900 milliards de dollars en Afghanistan où la population locale n’a guère confiance en la capacité du gouvernement central à instaurer la sécurité dans le pays.

Selon un rapport publié par Bloomberg, les talibans sont aujourd’hui, plus qu’en tout autre temps, confiants de pouvoir revenir au pouvoir.

Presque la moitié du territoire afghan est, soit sous contrôle des talibans, soit le théâtre d’opérations menées par ce groupe.

Le pire pour les États-Unis et leurs alliés est la déception de plus en plus d’Afghans face à l'incapacité des Américains et de leurs alliés, dont le gouvernement de Kaboul, à pouvoir contrer les talibans. Ils sont déçus, car les Américains et leurs alliés étrangers n'ont su contrer ni les talibans ni les daéchistes, écrit le site web de Bloomberg.

Depuis le renversement des talibans, les États-Unis ont dépensé environ 877 milliards de dollars jusqu'en mars 2019 pour rétablir la stabilité, reconstruire le pays et lutter contre ce groupe, selon un rapport de l'Inspecteur général spécial des États-Unis pour la reconstruction de l'Afghanistan.

Des inquiétudes existent sur le risque d’une chute de l’Afghanistan après un retrait soudain des forces étrangères de ce pays ; tandis que Donald Trump n’a pas manqué d’évoquer sa décision de retirer les troupes américaines d’Afghanistan.

Le Premier vice-président US, Joe Biden, a récemment reconnu que la présence américaine en Afghanistan n’avait pas été efficace.

Toujours ce lundi, le Pentagone a confirmé la mort d’un militaire américain en Afghanistan.

Citant une source au sein du département de la Défense des États-Unis, le New York Times écrit qu’un effectif des forces spéciales américaines a été tué ce lundi lors d’un affrontement armé dans la province de Wardak en Afghanistan. L’identité de ce militaire américain n’a pas encore été révélée.

Reste aussi à rappeler que les États-Unis qui prétendent combattre le terrorisme en Afghanistan continuent toujours de soutenir le groupe terroriste Daech dans ce pays. Des analystes disent que Washington cherche à faire de l’Afghanistan un nouveau fief de Daech.

 

Mots clés

commentaires