Sep 22, 2019 19:09 UTC
  • USA: l’avertissement du Hezbollah

L’un des membres du conseil exécutif du Hezbollah a annoncé que la seule option pour les Saoudiens au Yémen restait la « défaite » et que « depuis les opérations contre Aramco, Riyad et Washington sont perdus et les nouvelles évolutions régionales ne leur sont pas favorables ».

Nabil Qaouk, membre du conseil central du Hezbollah, a déclaré qu’après l’opération de l’armée yéménite contre les installations pétrolières de Saudi Aramco, la région est en proie à de nouvelles équations et à des évolutions importantes qui ne sont ni dans l’intérêt des États-Unis ni dans celui de leurs alliés.

Selon le site Internet El-Nashra, l’Arabie saoudite est frustrée et déçue parce qu’elle a trouvé que les centaines de milliards de dollars dépensés pour les armes et le soutien américain avaient été inutiles. L’article ajoute que le gouvernement américain est également sous le choc, tout comme l’ennemi sioniste qui est inquiet et qui craint que le scénario d’Aramco se répète mais cette fois contre des cibles israéliennes.

« L’axe américain dans la région est aujourd’hui en recul. Ils ont avoué avoir échoué en Irak, en Syrie, à Gaza, au Liban, au Yémen et en Iran. Ils subissent chaque jour une nouvelle défaite alors même que l’axe de la Résistance accroît ses acquis et ses victoires. »

Le haut responsable du Hezbollah a souligné aussi : « Il y aura encore plus de défaites tant que le gouvernement saoudien s’accrochera au soutien des Américains et que les Saoudiens resteront embourbés dans un marais yéménite dans lequel ils s’enfoncent chaque jour un peu plus. Les options des Saoudiens au Yémen : défaite et tout simplement défaite. Riyad se voit au milieu d’une défaite amère et d’une défaite encore plus amère. S’il reste au Yémen, il se ridiculisera et s’il se retire, cela signifiera un cuisant échec pour le prince héritier et l’armée saoudienne, sans oublier que l’Arabie saoudite ne pourra plus jamais rejouer le même rôle dans la région. »

L’armée et les Comités populaires du Yémen ont répondu aux agressions de la coalition saoudienne avec 10 unités de drones pour viser les installations pétrolières de Buqayq et de Khurais appartenant à la société pétrolière Saudi Aramco. À la suite de l’incident, le ministre saoudien de l’Énergie a prétendu que la production de 5,7 militons barils de pétrole avaient été suspendue.

Mots clés

commentaires