Sep 23, 2019 06:14 UTC
  • Riyad: l'alarmante prédiction de Nasrallah

"Le régime saoudien est obsolète et vit ses dernières heures", a estimé le secrétaire général du Hezbollah, Seyyed Hassan Nasrallah en allusion à la tournure que prennent les événements au Yémen.

"Il va sans dire que le régime saoudien est obsolète et des actes propres à la nature de ce régime qui ont marqué ces 100 dernières années comme la corruption systématique, la répression et le favoritisme font croire qu'il est en phase finale. Toutefois, ce que font actuellement les responsables saoudiens va à l'encontre de leurs prédécesseurs et ne font qu'accélerer le déclin, a dit Nasrallah aux journalistes iraniens qui l’interviewait.  Vendredi, le secrétaire général du Hezbollah a conseillé au régime saoudien de cesser la guerre au Yémen et de ne pas compter sur les Etats-Unis qui sous prétexte de protéger l'Arabie saoudite ,"ne cherchent qu'à soutirer l'argent des Saoudiens".   

Pour Nasrallah, la voie sur laquelle les Salmane ont engagé le royaume va accélérer l'effondrement du régime saoudien et les signes en sont déjà bien manifestes: " Pour la première fois dans l'histoire de l'islam, on entend le slogan " Mort à l'Arabie saoudite" dans les rues de divers pays arabes et nous voyons aussi des pouvoirs politiques et des mouvements qui affichent clairement une position hostile à l'égard du régime de Riyad et de ses ingérences dans les autres pays de la région", a-t-il souligné en allusion claire et nette à la politique saoudienne envers la Palestine, ou encore à ses ingérences dans les pays de l'Afrique du nord où le régime saoudien est de plus en plus haï.

Nasrallah a fait ces remarques lors d'une interview exclusive avec le bureau pour la protection et la diffusion des œuvres de l'Ayatollah Seyyed Ali Khamenei, leader de la Révolution islamique en Iran.

Interrogé sur les liens entre l'Iran et l'Arabie saoudite, le secrétaire général du Hezbollah a estimé que l'hostilité de Riyad envers Téhéran date des premières années de la victoire de la Révolution islamique et qu'elle renvoie surtout à une aversion profonde contre l'idée même de la Résistance. " Cette hostilité s'enracine dans le soutien indéfectible de l'Iran à la Palestine et aux mouvements de la Résistance à travers toute la région. Quant au Hezbollah, ce n'est pas une guerre par procuration que Riyad nourrit à notre encontre et son hostilité contre le Hezbollah n'a aucun rapport avec ses liens avec l'Iran". 

 

Mots clés

commentaires