Sep 23, 2019 15:23 UTC
  • Ansarallah peut frapper Israël?

Ansarallah, dont l’attaque réussie contre Aramco fait preuve de sa puissance, représente une menace sérieuse pour la sécurité du régime israélien.

L’attaque d’Aramco a largement déséquilibré les rapports de force au profit d’Ansarallah face à une Arabie saoudite qui n’a jusqu’ici lésiné sur rien pour faire soumettre la nation yéménite. Cette attaque de représailles a porté un coup douloureux aux Saoudiens.

Ce n’était pas la première fois qu’Ansarallah a réussi à écraser les positions de l’ennemi. Le mouvement yéménite avait auparavant frappé des localités en Arabie saoudite et aux Émirats arabes unis pour contraindre l’ennemi de mettre fin à ses agressions visant les civils. Or, le Yémen est, depuis cinq ans, en proie à des destructions et à la famine, due à la guerre et au blocus.

Malgré les exactions de la coalition d’agression saoudienne dont les civils sont les principales victimes, Ansarallah n’a attaqué que des positions militaires.

La conclusion la plus importante qu’on peut tirer de la récente attaque d’Ansarallah contre Aramco est que les combattants yéménites sont en mesure de prendre pour cible l’ennemi israélien. La raison ? La distance entre le sud de la mer Rouge et la province de Tabuk, au nord-ouest de l’Arabie saoudite, équivaut la distance entre la mer Rouge et le port d’Eilat, en Israël, ce qui prouve comment l’ennemi israélien pourra être à la portée de l’armée yéménite et des Comités populaires.

En plus, la haute précision par laquelle Ansarallah a réussi à prendre pour cible Aramco met en évidence la grande performance de ses armes et la remarquable coordination entre les forces yéménites qui ont pu lancer des attaques au drone simultanément contre deux importantes installations pétrolières d’Aramco.

Il est à noter que le coup dur infligé à Aramco trahit l’inefficacité des radars et des systèmes de défense américains qui sont en opération en Arabie saoudite.

 

Mots clés

commentaires