Oct 13, 2019 16:21 UTC
  • Idlib: Ankara a-t-il déjà lâché prise?

Les positions des terroristes d’origine chinoise ont été prises pour cible de l’armée syrienne dans la localité de Kabani, en banlieue nord-est de Lattaquié.

Huit hélicoptères de l’armée syrienne ont bombardé, samedi, le bastion terroriste au nord-est de Lattaquié, a-t-on appris d’Al-Masdar News. Alors que la Turquie se concentre sur son opération de conquête dans le nord-est, l'armée syrienne en profite pour venir au bout des terroristes du Parti al-Turkistani ou de Hayat Tahrir al-Cham. 

L'armée de l'air syrienne a lancé samedi une vaste attaque contre les monts et la ville stratégique de Kabani, dans le nord-est de Lattaquié, alors que l'armée continuait de faire pression sur les terroristes du Parti Al-Turkistani et de Hayat Tahrir al-Cham pour qu'ils abandonnent leurs postes dans cette région. Depuis que l'armée turque et l'ASL ont lancé l'opération " Source de paix" contre les kurdes dans le nord est de la Syrie, les terroristes d'origine chinoise semblent être abandonnés. 

Selon une source militaire à Lattaquié, l'armée de l'air syrienne, composée de huit hélicoptères d'attaque, a ciblé en essaime Kabani samedi après-midi, infligeant de lourds dégâts aux positions du Parti Al-Turkistani et de Hayat Tahrir al-Cham.

Cette attaque aurait duré peu de temps samedi, alors que les hélicoptères concentraient leurs frappes sur les repaires terroristes de cette région montagneuse du gouvernorat de Lattaquié. C'est à partir de cette localité que les terroristes lancent souvent des missiles et des drones à l'assaut des positions de l'armée syrienne et de la base russe de Hmeimim. 

Plus tôt cette semaine, une source de l'armée syrienne a confié à Al-Masdar que l'armée était en train de se préparer pour une offensive imminente dans cette partie du gouvernorat de Lattaquié et dans la plaine voisine d'al-Ghaab, qui se trouve à proximité d'Idlib.  Selon elle, les terroristes du Front al-Nosra sont en train de fortifier leurs positions en creusant des tunnels souterrains.

Toujours d’après la source, les attaques de l’armée syrienne entravent la circulation facile des terroristes à Kabani. Les embuscades tendues par les militaires syriens empêchent également les éléments du Front al-Nosra de prendre d’assaut les positions de l’armée syrienne.

Les tirs nourris de l’armée dans la banlieue orientale de Lattaquié sont un facteur important qui entrave la circulation de personnes et de matériel à des terroristes qui se trouvent à Kabani et qui comptent sur l’aide de Jisr al-Choghour pour des secours.

Il s'agit d'une zone géographique complexe où les terroristes soutenus par la Turquie disposent d'armes, de missiles et de drones de reconnaissance avancés.

Pour rappel, ces deux derniers jours, les forces militaires syriennes ont pris pour cible des positions terroristes chinois dans la région de Kabani ainsi que sur la route principale reliant Dama et al-Najieh à al-Sarmaniyah et à la périphérie de Jisr al-Choghour, dans le nord-ouest de la Syrie.

La base aérienne russe Hmeimim en Syrie reprend ses activités après la reconstruction

Dans ce même sens,  les forces armées russes ont récemment achevé un projet de construction visant à renforcer la sécurité de la base aérienne de Hmeimim, dans le gouvernorat de Lattaquié. Le projet, qui a débuté plus tôt cette année, visait à accroître les capacités de défense aérienne de Hmeimim et à protéger leurs moyens aériens contre les attaques constantes lancées par les terroristes depuis les banlieue d’Idlib et de Lattaquié.

Parmi les nouvelles modifications apportées à la base aérienne de Hmeimim, il y a la construction de hangars pour cacher leurs avions aux photos satellites, et bloquer ainsi les réseaux d'espionnages aériens d'Israël et par le biais des satellites collectent des informations sur les derniers mouvements de troupes et d'armements russe dans cette base stratégique. Ce sont ces mêmes images satellites qui permettent aux terroristes de localiser des cibles à abattre  par leurs drones. Les forces armées russes ont récemment autorisé les journalistes à accéder à la base aérienne de Hmeimim afin de prendre connaissance des récentes modifications apportées à l'installation.

Mots clés

commentaires