Oct 13, 2019 19:52 UTC
  • Daech bis: l'Irak barricade ses frontières

Les premiers contingents d'agents daechistes ont été évacués par les USA de Syrie en Irak peu après le début de l'invasion turque du Nord-Est syrien. Les frappes turques ont pour le reste déverrouillé les camps et prisons où sont détenus les terroristes. Danger contre l'Irak. 

Les sources irakiennes ont fait part de l’envoi d’une dizaine de soldats et forces de sécurité en renfort à la frontière avec la Syrie, à l’ouest de Mossoul près des provinces de Deir ez-Zor et de Hassaké en vue de faire face à l’infiltration de daechistes.  

Une source militaire a annoncé qu’environ 10 000 soldats et de forces de sécurité dont des unités des Hach al-Chaabi ont été envoyés dans une zone étendue entre Rabia dans l’ouest de l’Irak près de la localité d’al-Yaarbiya et le triangle irako-syrien Faysh Khabur près de la cité d’al-Malikiya en Syrie.

« Les zones près de l’Irak sont toujours contrôlées par les Forces démocratiques syriennes (FDS) et la coalition internationale joue le rôle de médiation », a ajouté cette source.

« Les forces irakiennes sont déployées le long de la frontière Nord-Ouest avec la Syrie pour renforcer la sécurité de cette zone. Actuellement, la principale préoccupation de l’Irak est d’empêcher l’infiltration des terroristes qui en profitant des opérations militaires turques tentent de s’infiltrer en Irak.

Un responsable du ministère irakien de la Défense a déclaré qu’il n’y avait aucune information officielle selon laquelle les FDS auraient livré des terroristes à l’Irak.

« Nous avons salué la décision des FDS de livrer certains terroristes, mais les rumeurs véhiculées par les médias ne sont pas officielles et si un accord avait été conclu nous l’annoncerions catégoriquement », a-t-il déclaré.

Les médias internationaux ont déclaré que les forces américaines avaient pris en charge plusieurs dizaines de terroristes dangereux arrêtés par les forces kurdes en Syrie et les avaient tous transférés en Irak.

« Cinquante terroristes de Daech ont été transférés d'une prison de Hassaké, dans le nord-est de la Syrie, vers une prison dans la ville d'Erbil, chef-lieu du Kurdistan irakien », a déclaré Hisham al-Hashemi, chercheur irakien et spécialiste des groupes terroristes.

Le représentant de la province de Ninive, Hunain al-Qaddo a également mis en garde dimanche dans des déclarations à la radio contre l'évasion de milliers de membres de daechistes des prisons d'État de cette province.

« La province de Ninive est confrontée à un grave problème de sécurité en raison de la présence de plus de 8 000 terroristes de Daech dans les prisons de la province et qui n'ont toujours pas été jugés », a-t-il ajouté.

Le Rojava, région kurde en Syrie qui se veut autonome, a annoncé dimanche la fuite de quatre étrangers affiliés à Daech du camp d'Aïn Issa, dans le nord de la Syrie, après l’attaque turque contre ce camp.

Mots clés

commentaires