Oct 21, 2019 08:20 UTC
  • Résistance: Israël changera de stratégie?

À l'heure des grands lâchages US envers ses alliés, Israël pourra-t-il maintenir le statut que? Après tout, Riyad a fini par jeter l'éponge... Israël, lui, emboîtera le pas? Israël a-t-il peur de Gaza? Alors que les analyses des militaires israéliens se multiplient désormais sur le bien-fondé de la stratégie dite "tondre le gazon" que mène Israël à Gaza, la Résistance palestinienne fait une démonstration de force.

Dans les colonnes du Washington post , Daniel Pipe critique Tel-Aviv pour avoir adopté une politique envers Gaza, politique dont il n'a pas les moyens : 

L’aile militaire du Hamas, les Brigades d’Ezzedine Qassam, vient de diffuser une photo, capture de vidéo, montrant les quatre soldats israéliens en détention depuis la guerre de 2014 d'Israël contre Gaza. Ces photos rappellent à l’état-major d'Israël que toute invasion terrestre de Gaza est une entreprise totalement perdue d'avance. 

Une photo adressée à l'occupation israélienne, rédigée en arabe et en hébreu, qui se lit comme suit: «Vos soldats sont toujours à Gaza». 

Le porte-parole du Hamas Hazem Qassem a affirmé qu’en diffusant cette photo, la Résistance palestinienne veut montrer le sort qui attend l'armée israélienne si elle se paie le luxe de s'en prendre militairement à Gaza. C'est aussi rappeler que Netanyahu si prompt à bluffer sur de supposées capacités de son armée à attaquer Gaza,  se foutait royalement du sort des soldats israéliens .  

Les brigades al-Qassam ont capturé quatre soldats israéliens: Shaul Aaron, Hadar Golden, Abraham Mengistu et Hashem Badawi al Sayyed qu'ils détiennent  depuis 2014 refusant de révéler des détails les concernant.

C'est un défi à l'encontre d'un Israël qui combiné aux capacités désormais reconnues de la Résistance en termes de combat au sol devra largement dissuader le régime de Tel-Aviv de s'aventurer à Gaza.

"Le Premier ministre israélien ne cesse de menacer de raser Gaza pour se débarrasser du Hamas. Mais c'est là une tactique plutôt qu'une stratégie. Au fait l'armée israélienne est bloquée sur le sud : elle ne pourra intervenir à moins de prendre les risques d'un enlisement. Quant à l'armée de l'air l'escalade du mois de novembre l'a montré: la profondeur stratégique israélienne est largement exposée aux missiles et aux roquettes auxquels il faut ajouter les drones armés palestiniens. Ces drones franchissent de plus en plus la barrière de sécurité pour venir viser des cibles militaires en Israël. Les photos que Qassam viennent de publier devra être prises comme un alerte. Le front sud pourrait s'embraser à tout moment, affirme le journal The Washington post. 

Mots clés

commentaires