Oct 21, 2019 15:14 UTC

Le Président US a sans doute raison de vouloir ramener les "boys" à la maison et d'expurger le Moyen-Orient de la présence des bases US. Le Pentagone est désormais à la tête d'une armée "robotisée" et de moins en moins performantes sur le champ de bataille.

 La hausse du bilan des pertes militaires US en Afghanistan en porte d'ailleurs la preuve. C'est sans doute la raison pour laquelle les effectifs US ont quitté si précipitamment leurs bases militaires dans le nord est syriens, à à l'arrivée de l'armée syrienne et de ses alliés. Plutôt que d'être une stratégie, le départ précipité des soldats US ressemblait  à fuite en masse et les images qui en ont été publiées le prouvent. Le soldat américain ne peut se battre, il ne sait que bomber la torse et jouer au cinéma. 

Trois soldats américains ont perdu la vie et trois autres ont été blessés et hospitalisés lors d’un accident survenu en pleins exercices militaires dans l’État de Géorgie au sud-est des Etats-Unis, hier, dimanche, le 20 octobre 2019.

L’accident a eu précisément lieu dans la zone d’entraînement de Fort Stewart-Hunter, dans l’État de Géorgie.

Les victimes, qui faisaient partie des forces de la 1ère Brigade blindée de l'Armée de terre américaine et ils se trouvaient à bord d'un véhicule blindé de type Bradley au moment de l'accident, selon un porte-parole de la Troisième division d’infanterie cité par CBS News.

Les militaires blessés ont été hospitalisés dans l’hôpital voisin du Winn Army Community où ils seraient en cours de traitement. Une enquête a été lancée et nous ne disposons pas de plus de détails sur cette affaire pour le moment. «Nous sommes tous dévastés après l’accident d’entraînement qui s’est déroulé sur le terrain d’entraînement de Fort Stewart», a annoncé le général Tony Aguto qui commande la 3e division d'infanterie.

 

Mots clés

commentaires