Oct 22, 2019 19:36 UTC
  • Syrie: Erdogan se rend?

Le président turc Recep Tayyip Erdogan a fait état, mardi 22 octobre, d’un « accord historique » sur la Syrie conclu lors d’une réunion avec son homologue russe Vladimir Poutine à Sotchi, en Russie.

Erdogan a également déclaré avoir discuté avec son homologue russe d’un éventail de sujets, dont l’essor des relations bilatérales, l’augmentation du volume des échanges commerciaux et l’utilisation des monnaies nationales des deux pays.

« Nous essayons de respecter l’intégrité territoriale de la Syrie et nous ne convoitons pas les territoires syriens. Nous faisons des efforts a maxima depuis quelques années pour trouver des solutions fondamentales à la crise en Syrie. Nous envisageons de stabiliser la situation à Idlib et de soutenir les infrastructures de cette région afin de renforcer la sécurité », a déclaré le président turc.

Recep Tayyip Erdogan a ajouté avoir débattu avec son homologue russe de l’opération « Source de Paix » et de ses objectifs destinés à nettoyer toutes les frontières de la présence des terroristes.

S’agissant de la bande frontalière à l’est et à l’ouest de ce secteur, les forces des Unités de protection du peuple (YPG) doivent s’en retirer « dans un délai de 150 heures à partir du 23 octobre à 12 heures (9 heures GMT), au-delà de 30 km avec leurs armes », a affirmé Recep Tayyip Erdogan. « Les fortifications et positions de l’organisation seront détruites », a-t-il ajouté.

Erdogan a souligné que les responsables turcs et russes souhaitaient que la paix et la stabilité soient de nouveau instaurées dans les territoires syriens.

 

 

Mots clés

commentaires