Nov 08, 2019 19:34 UTC

La semaine dernière, on a appris le retour de plus de 500 soldats américains et de leurs armements au nord de la Syrie et aux bases qu'ils avaient quittées.

En effet, alors que les agences de presse occidentales font état d'une nouvelle directive du chef de la Maison Blanche destiné "à protéger les champs pétroliers" syriens, l'armée syrienne a repris la totalité du contrôle de l'ouest de Qamishli qui longe la localité d’apparaître, à l'est de Hassaké, s'emparant de la sorte d'une bande longue de 60 kilomètres le long de la frontière avec la Turquie.

La progression rapide des forces syriennes vers les champs pétroliers confirme la détermination de l'État syrien et de ses alliés de couper l'herbe sous les pieds des occupants turcs et américains et de prendre le contrôle des richesses fossiles du pays.

Ayssar Midani, analyste franco-syrienne des questions internationales, s'exprime sur le sujet. 

Mots clés

commentaires