Nov 11, 2019 07:29 UTC
  • Des Su-57 russes contre Israël?

Il n'y a pas si longtemps un bombardier B-52 américain escorté par des chasseurs F-16 grecs s'est rapproché de la base aérienne russe à Lattaquié, sur fond d'informations selon lesquelles les batteries de missiles S-300 et S-400 déployées sur la base auraient été désactivées.

Depuis l'invasion turque du nord de la Syrie, en partie capotée par le plan russo-syrien, il est claire que les Américains cherchent non seulement à planter des bases militaires permanentes dans le nord et l'est de la Syrie mais encore à en chasser celles que possède la Russie. Mais ce n'est pas tout.

Cette route stratégique rétablie depuis le mois de septembre entre l'Irak et la Syrie et qui pourrait servir de voie de transit au pétrole et au gaz depuis l'Iran à la Méditerranée et à laquelle se sont adhérée pleinement la Russie et la Chine inquiète: le 9 novembre, et pour la première fois, un camion-citerne a explosé à Baniyas pétro-gazier, le port situé entre Tartous et Lattaquié. Les sources syriennes n'en ont pas donné trop de détails mais on sait que la raffinerie de Baniyas produit quelques 130 000 barils de pétrole brut tous les jours. Au plus fort de la guerre à Idlib en été, les agissements terroristes prouvaient que les États-Unis et leurs alliés de l'OTAN entendent couper la prolongation géographique entre les régions de la cote avec le reste de la Syrie dans le stricte sens de réduire les marges de manœuvre non pas seulement l'armée syrienne mais aussi la Russie. 

Sur cette base, les États-Unis ont fait une nouvelle et seconde démonstration de menace : des avions furtifs américains F-35 se déploieront près de la base aérienne de Hmeimim. "L'US Air Force va déployer ses avions furtifs F-35 et ce, dans le but de maintenir une présence forte dans la région, à en croire la chaîne 9 israélienne, citée, dimanche 10 novembre, par le site web russe Avia.Pro.

« Les Américains vont placer un grand nombre de hangars pour leurs chasseurs F-35 en Israël. Nous parlons de centaines d'avions de combat, ce qui vise directement les installations militaires russes au Moyen-Orient », a écrit Avia.Pro.

Des hangars d'aéronefs sont en train d'être érigés d'urgence en Israël, le plus probablement dans le but de garer  la cinquième génération du le F-35i. La superficie totale des hangars en construction est de 252 000 mètres carrés. Le département américain de la Défense est chargé de l’exécuter », rapporte la source avant d'ajouter: " Si cette information est vraie, ce sera un jeu dangereux que Washington vient de commencer, non pas contre le seul Iran mais bien au-delà contre les forces armées russes, largement déployés dans des bases en Syrie, à Tartous mais aussi et surtout à Lattaquié. La base aérienne de Lattaquié abrite des centaines d'avions et de chasseurs russes et elle a été jusqu'ici la cible des centaines d'attaques au drone et au missile menés par les terroristes pro-Ankara qui sont retranchés dans les hauteurs de Lattaquié et Hama. 

Mais la Russie est-elle en reste? 

Au mois d'octobre les sources russes avaient fait état de l'arrivée de plusieurs convois d'armes et de munition, y compris des missiles antimissiles sur la base aérienne ainsi qu'à Tartous. Des blindés russes de type Tigre et Taïfun-U ont été acheminés vers la base de Hmeimim. Ils sont destinés à assurer les besoins de la police militaire. Auparavant, près de 300 agents de la police militaire russe sont arrivés dans le nord syrien où l'armée syrienne reprend le contrôle des positions stratégiques. 

Un déploiement des F-35 en Israël est loin de servir les intérêts des israéliens. En juin dernier le régime israélien accusait la Russie d'avoir lancé des cyberattaques contre l'aéroport de Tel-Aviv et paralysé le système de navigation GPS. A l'époque il prétendait que l'attaque venait de la base aérienne russe Hmeimem. Et bien un tel scénario pourrait à nouveau se reproduite car il est bien difficile de croire que la Russie restera les bras crois à tolérer la présence des F-35 à quelques kilomètres de ses bases stratégiques sur la cote syrienne, a estimé un expert de la question interrogé par Presstv. 

"L’avion de 5e génération russe Su-57, à peine sorti de production et à peine présenté au Salon international de l’aéronautique et de l’espace MAKS 2019  au mois de septembre semble avoir déjà volé en Syrie et ce, en zone de guerre. Le Su-57 est déjà en service en Syrie. deux de ces appareils se trouvent effectivement à Hmeimim où la Russie a maintenu des travaux de reconstruction au mois de mois de septembre, a  rapporté de son coté le site Defenseworld.net dans son édition du 3 septembre. Le ministre russe de la Défense avait confirmé les travaux de modernisation de Hmeimim en promettant que la Russie en fera autant à Tartous. " La présence de Su-57 en Syrie prouve que premièrement cet avion de 5e génération est tout à fait opérationnel et deuxièmement la Russie ne restera pas les bras croisés à regarder les Américains activer leurs F-35 en Israël, ajoute l'expert. 

 

 

Mots clés

commentaires