Nov 12, 2019 18:28 UTC

En riposte aux frappes aux missiles israéliennes qui ont coûté la vie à l’un des hauts commandants du Jihad islamique de la Palestine, Tel-Aviv a été pris pour cible. La branche militaire du Jihad islamique de la Palestine (les brigades al-Quds) a annoncé dans un communiqué avoir frappé Tel-Aviv, Yafa et les colonies israéliennes limitrophes de Gaza.

Selon des sources israéliennes citées par l’agence de presse palestinienne Shahab, les sirènes d’alerte continuent de retentir à Tel-Aviv et les écoles sont toutes fermées. Al-Jazeera confirme la frappe contre Tel-Aviv ainsi que la fermeture des écoles dans cette ville et dans quelques autres. Le sud et le centre d’Israël sont donc en état d’alerte. 

Tel-Aviv et sa banlieue sont en état d’alerte maximal. Baha Abou Atta, l’un des hauts commandants des brigades al-Quds a été tué en martyr ce mardi matin dans le quartier d’al-Shojaia de Gaza dans un raid israélien qui a également coûté la vie à son épouse.

Pierre Dortiguier, politologue et Robert Bibeau, éditeur du webmagazine Les 7 du Québec, s’expriment sur le sujet.

 

Mots clés

commentaires