Nov 14, 2019 17:20 UTC
  • Le missile qui a vaincu Israël?

Des sources israéliennes ont fait état du tir de près 400 roquettes et missiles depuis la bande de Gaza pendant les deux premiers jours de guerre anti-Israël de Gaza par les Brigades d’al-Qods, branche militaire du Jihad islamique de la Palestine, et ce, en représailles à l’assassinat du commandant Baha Abou Atta.

Selon l’armée israélienne, plus de 120 roquettes ont été tirées depuis la bande de Gaza vers la Palestine occupée pendant la seule journée de mercredi 13 novembre.

Quel type de roquettes la Résistance palestinienne a sorti de son arsenal balistique ? Jusqu’à présent, les combattants palestiniens ont tiré essentiellement des roquettes à courte portée comme la roquette Qassam, la roquette Grad et des obus de mortier.

Dans certains cas, la Résistance a tiré des roquettes M-75 avec une portée de 75 kilomètres. Les experts estiment que si le combat s’intensifie dans les prochains jours, il est possible que la Résistance palestinienne se serve également de ses missiles à moyenne portée de Khaïbar M-302.

Le missile Khaïbar M-302 est un missile de moyenne portée (160 km) dont l’ogive pèse 150 kilogrammes. Cette fusée d’artillerie de 302 mm est de fabrication syrienne. Le Jihad islamique de la Palestine en possède une importante quantité. Les systèmes de défense antiaérienne israéliens n’ont pas pu détecter ni agir contre ce tir de missile visant Tel-Aviv depuis la Bande de Gaza.  

En 2014, la marine israélienne a arraisonné un navire au large de Gaza qui transportait un très grand nombre de missile M-302, ce qui indiquent que la Résistance en possède en grande quantité dans son arsenal.

À rappeler que fin mars 2019, la Résistance a tiré deux missiles M-302 sur le nord de Tel-Aviv à 141 kilomètres de la Bande de Gaza.

Des sources de l’armée israélienne ont prétendu que le système de défense antiaérienne Dôme de fer n’avait pas été déployé dans ce secteur de Tel-Aviv, ce qui a été considéré par des observateurs comme un prétexte cousu de fil blanc pour dissimuler l’incapacité de ce système israélien à détecter et détruire le missile palestinien. Tandis que les systèmes Dôme de fer, Patriot et Fronde de David sont déployés en très grand nombre tout autour de la ville de Tel-Aviv.

Le secrétaire général du Jihad islamique, Ziyad al-Nakhalah, a déclaré dans une interview avec la chaîne Al-Mayadeen que les Brigades d’al-Qods n’ont pas encore utilisé toutes leurs capacités pour tirer des missiles et des roquettes contre les cibles israéliennes. « Les Brigades d’al-Qods ont la capacité de mener le combat selon des plans préétablis pour une très longue durée », a-t-il ajouté.

Mots clés

commentaires