Nov 14, 2019 17:31 UTC
  • Ciel Irak/Syrie sous la surveillance russe ?

Le ministère russe de la Défense a fait état de la création d'une nouvelle base aérienne dans le nord de la Syrie pour l'exploitation de ses hélicoptères.

L'armée russe a annoncé la création d'une nouvelle base de défense aérienne pour le déploiement des hélicoptères de combat dans un fief précédemment contrôlé par les Etats-Unis à Qamichli dans la province syrienne de Hassaké, a rapporté ce jeudi 14 novembre l'agence de presse TASS.

Des images publiées par la chaîne d'informations Zvezda, gérée par le ministère russe de la Défense, montrent le premier groupe d'hélicoptères qui doit arriver à Qamichli.

Le système de défense aérienne sol-air Pantsir a été déployé pour protéger l’espace aérien au-dessus de l’aéroport civil de Qamichli lorsqu’un hélicoptère de combat et un hélicoptère de transport y atterrissaient appuyés dans les airs par deux autres hélicoptères d’attaque, Mi-35, a fait savoir la chaîne de télévision Zveda. 

"C’est un moment historique, notre groupe aéronautique sera en permanence actif à l’aéroport de Qamichli à compter d’aujourd’hui", a déclaré un journaliste de Zvezda.

Les troupes américaines ont quitté la ville de Qamichli, le centre administratif de l'autonomie autoproclamée kurde dans le nord de la Syrie, le mois dernier, alors que la Turquie avait lancé un assaut contre les forces kurdes. La Russie et la Turquie ont par la suite conclu un accord poussant les combattants des YPG kurdes au sud de la ligne de front et ont lancé des patrouilles conjointes dans la région.

La base russe appelée « bureau du commandant de l'aviation » permettra aux hélicoptères d'étendre leur zone de patrouilles, a déclaré son chef Timour Khodzhayev, cité par l'agence de presse gouvernementale TASS.

 Khodzhayev a précisé que le bureau du commandant assurerait "des vols ininterrompus, la sécurité des hélicoptères ainsi que la protection et la défense du territoire", qui s'étend désormais à la province de Hassaké à la frontière turco-irakienne.

La base comprend des systèmes de défense aérienne et une salle de contrôle de vol ainsi que des installations de formation pré-vol et d’assistance médicale, a ajouté Khodzhayev.

Avec la création de la base de Qamichli, l’armée russe dispose désormais de trois bases militaires en Syrie; les deux autres étant la base navale de Tartous et la base aérienne de Hmeimim; cette dernière se trouvant dans la province de Lattaquié.

La Russie et la Turquie ont effectué cinq patrouilles conjointes dans le nord-est de la Syrie depuis l'annonce de l'accord visant à éliminer de la région les milices kurdes YPG considérées par Ankara comme terroristes.

Sur demande officielle du gouvernement syrien, des avions russes effectuent depuis 2015 des attaques contre des cibles appartenant au groupe terroriste Daech et à d'autres groupes terroristes sévissant sur le sol syrien. 

Les frappes aériennes ont considérablement aidé les forces syriennes à avancer contre les terroristes qui ont lancé une campagne de terreur en Syrie en 2011.

Mots clés

commentaires