Nov 14, 2019 17:39 UTC
  • Idlib: l'armée passe à l'offensive

L'armée syrienne a lancé une nouvelle opération militaire sur l'axe sud-est d'Idlib, dernière base du groupe terroriste le Front al-Nosra et alliés dans le nord-ouest de la Syrie.

Selon Sputnik, l'opération a débuté par des attaques aériennes et à l’artillerie et les unités de l'armée syrienne ont réussi à dominer la ville de Lweibdeh, au nord d'Abou Dali, dans la banlieue sud-est d'Idlib.

Par la suite, les avions de combat syro-russes ont lancé des attaques contre les positions des terroristes afin d'empêcher le bombardement continu des villes libérées et d'étendre le rayon d'action de l'armée sur l'axe sud d'Idlib.

Le président syrien Bachar al-Assad avait précédemment déclaré que la libération d'Idlib ne serait pas longue mais que les civils auraient d'abord une chance de quitter la région.

Idlib est occupé depuis début 2015 après une coalition entre des groupes terroristes baptisée Jaysh al-Fatah, dont al-Nosra est la principale aile. Cette coalition qui était soutenue à l’époque par l’Arabie saoudite, la Turquie et le Qatar, s’est effondrée et elle n’existe plus en raison des discordes ayant divisé ces trois pays.

Il y a environ 10 jours, après que les forces de l’armée syrienne ont avancé dans le nord du pays et pris le contrôle de plusieurs régions, le président syrien a déclaré que si l'option politique consistant à expulser les terroristes d'Idlib ne fonctionnait pas, Damas opterait alors pour l’option militaire.

Mots clés

commentaires