Nov 14, 2019 17:46 UTC
  • Jihad islamique a liquidé Netanyahu

Alors que le Premier ministre sortant israélien bloque à tout prix la formation d’un nouveau cabinet, Benny Gantz et Avigdor Liebermann ont promis de faire tout leur possible pour éviter la tenue d’une troisième élection dans les territoires occupés.

Beny Gantz, dirigeant du parti centriste israélien, Bleu Blanc et Avigdor Liebermann, celui d’Yisrael Beiteinu sont sortis de leur réunion tenue ce jeudi 14 novembre, en promettant de faire le nécessaire pour empêcher une troisième élection sans précédent dans les territoires occupés.

Toutefois le journal Jerusalem Post écrit : « On voit peu d’avancées dans la formation d’un gouvernement d’union nationale d’ici mercredi prochain, conformément au délai donné par Reuven Rivlin à Benny Gantz ».

Dans une déclaration à la presse faite après la réunion, Gantz a imputé l'impasse au Premier ministre Benjamin Netanyahu.

"Netanyahu continue de maintenir le bloc et de se battre pour la tenue des élections", a déclaré Gantz en ajoutant : "J'ai clairement indiqué ma position concernant toutes les options sur la table - je suis prête à envisager toute option conforme à mes principes. Nous avons prévu de nous revoir au début de la semaine prochaine. Nous ne voulons pas d'élections et nous fournirons tous nos efforts jusqu'à la dernière minute pour les éviter".

Liebermann a pour sa part déploré le fait que tous les dirigeants de Bleu Blanc n’aient pas approuvé le plan de compromis du président du régime israélien, Reuven Rivlin.

Selon le compromis que le Likoud soutient ouvertement et que le parti centriste Bleu Blanc n’a pas encore volontairement approuvé, Netanyahu deviendrait Premier ministre pour un 1er mandat avant de laisser la place à l’issue de ce mandat à Benny Gantz.

"Je ferai tout ce qui est en mon pouvoir pour mettre en place un gouvernement Likoud-Bleu Blanc et éviter les élections, en raison des problèmes de sécurité et d'économie", a déclaré Liberman à la presse à l'issue de la réunion avec Benny Gantz.

La nouvelle intervient conjointement à la conclusion d’un accord de cessez-le-feu avec les groupes palestiniens de la Résistance, y compris le Jihad islamique.

L’escalade récente a commencé dans la matinée du mardi 12 novembre suite à l’assassinat par Israël d’un haut responsable du Jihad islamique et de sa femme. Trente-quatre Gazaouis,dont trois femmes et huit enfants, ont été tués et de nombreuses personnes ont été blessées au cours des frappes nocturnes israéliennes. Parmi les victimes figurent huit membres d’une même famille.

Suite à cette escalade, des groupes palestiniens ont lancé en représailles, 360 attaques à la roquette sur des villes israéliennes. De ce fait, Liebermann a également déclaré: "Nous sommes à un moment critique, quand une telle organisation peut paralyser la moitié du pays. Nous avons besoin d'un gouvernement d'union".

Mots clés

commentaires