Nov 14, 2019 19:33 UTC
  • Syrie : Assad rappelle comment la guerre a éclaté

Assad rappelle à tous ceux qui insistent sur un changement constitutionnel syrien que la guerre n'a pas éclaté à la suite de différends sur cette constitution.

« L’élément le plus important de l’axe de la lutte contre le terrorisme est de recourir à des principes immuables. A l’aide de nos amis, en infligeant des coups aux mercenaires de l’Occident et des Etats colonialistes, nous poursuivrons notre combat contre leur cupidité », a souligné le président syrien.

« La guerre en Syrie n'a pas éclaté en raison d'un désaccord ou d'une scission au sujet de la constitution, mais du fait que le terrorisme a commencé à tuer, à intimider et à détruire, la guerre ne prendra fin que lorsque le terrorisme aura pris fin », a indiqué Assad lors de sa rencontre à Damas ce jeudi 14 novembre avec une délégation iranienne présidée par le président de la commission de la sécurité nationale et de la politique étrangère du parlement iranien, Mojtaba Zonnour.

« Ils tentent de faire croire que la guerre pourrait prendre fin avec un comité constitutionnel. Ce n’est pas juste car cette guerre n’a pas éclaté à la suite de divergences sur la Constitution. Cette guerre a commencé après que le terrorisme se soit mis à tuer et à détruire. La guerre prendra donc fin avec la fin du terrorisme », a souligné Assad.

« Ce qui a maintenu la Syrie et l’Iran l’un aux côtés de l’autre, va au-delà des questions tactiques sur le terrain. C'est le sort et l'honorable histoire que partagent les deux pays », a pour sa part déclaré Mojtaba Zonnour qui a ajouté aussi : 

"Depuis le début de la victoire de la Révolution islamique, l’Iran a été aux prises avec des crises du même genre que celles qui ont été imposées au peuple syrien. Et en dépit des fronts multiples de guerre, l'Iran l'a toujours remporté. C'est ce qui arrivera aussi en fin de compte à la Syrie. Elle s'en sortira victorieuse".

Mots clés

commentaires