Nov 15, 2019 06:41 UTC

Les Brigades al-Qods ont annoncé avoir utilisé un nouveau type de missile lors du récent conflit avec le régime israélien.

La branche armée du Jihad islamique en Palestine a annoncé, jeudi 14 novembre, dans un communiqué, avoir utilisé un nouveau missile pendant les affrontements des deux derniers jours avec le régime israélien.

Harbi Press a publié une vidéo sur son site web montrant les combattants du Jihad islamique tirer, pour la première fois, le missile Boraq-120.

« Le missile Boraq-120 a été fabriqué par le Jihad islamique et il a été tiré sur la ville de Hadera, en Palestine occupée », indique le mouvement palestinien.

Israël bombarde des positions du Jihad islamique à Gaza

Par ailleurs, l’armée israélienne a attaqué, vendredi 15 novembre à l’aube, des positions de la Résistance dans l’ouest de Khan Younes et l’ouest de Rafah, au sud de la bande de Gaza.

Les sirènes d’alerte avaient retenti quelques heures plus tôt dans les colonies voisines de la bande de Gaza suite à des tirs de roquettes en provenance de cette région.

Selon l’agence de presse palestinienne Safa, citant une chaîne de télévision israélienne, « trois roquettes ont été tirées depuis Gaza vers les territoires occupés dont l’une a été interceptée et détruite par le Dôme de fer. Les deux autres se sont abattus dans un espace ouvert ».

En réaction à l’assassinat de l’un de ses hauts commandants par Israël, le Jihad islamique palestinien a commencé, il y a trois jours, à pilonner les colonies israéliennes par ses roquettes et missiles. Ces attaques ont poussé le régime israélien à se soumettre aux conditions de la Résistance pour établir un cessez-le-feu.

À noter que les groupes de Résistance palestiniens ont tiré plus de 400 roquettes et missiles vers les territoires occupés par Israël. Les bureaux et les écoles des colonies israéliennes ont été fermés suite aux frappes de la Résistance. D’autre part, une trentaine de Palestiniens ont été tués et des dizaines d’autres blessés par les frappes aériennes de l’armée israélienne.

 

Mots clés

commentaires