Nov 15, 2019 18:31 UTC
  • Pillage de revenus pétroliers yéménites

Le ministre yéménite du Pétrole et des Minéraux, Ahmad Daras, a annoncé jeudi que la coalition saoudienne a pillé plus de 7 milliards de dollars de revenus pétroliers du Yémen.

« Dans la seule province riche en pétrole de Maarib, 4 millions de riyals yéménites ont été pillés par la coalition saoudienne et ses forces affiliées », a précisé Ahmad Daras cité par la chaîne de télévision Al-Masirah.

Il a souligné que la production actuelle de pétrole yéménite est d'environ 80 000 barils par jour et qu'elle est vendue par les agresseurs sur le marché noir.

Le ministre yéménite du Pétrole et des Minéraux a ajouté qu’avec les revenus pétroliers volés, on pourrait payer les salaires d'un mois et demi de tous les fonctionnaires, de Saada au nord à Socotra au sud.  

M. Daras a également évoqué le pétrolier Safer saisi par la coalition au large des côtes yéménites, affirmant que le navire transportait 1 million et 178 000 litres de carburant, constituant une menace pour l’environnement. « Nous avons demandé aux Nations unies d’intervenir afin de résoudre ce problème, mais jusqu’ici nous n’avons rien obtenu », a-t-il ajouté.

En effet, l'Arabie saoudite a décidé de construire un pipeline dans le sud du Yémen pour en piller les ressources pétrolières.

Samedi 6 octobre, le ministre yéménite du Pétrole a condamné dans un communiqué la décision de Riyad de faire main basse sur les ressources pétrolières du pays, affirmant que ce projet ne signifiait qu’une violation flagrante du droit international. Dans le cadre de ce projet, l’Arabie saoudite achemine le pétrole yéménite vers la mer d’Arabie par un pipeline qui s’étend du désert de Rub’al Khali aux provinces de Hadhramaut et d’al-Mahrah, au sud du pays.

« L’action de Riyad pour piller les richesses du Yémen et porter préjudice à l’économie nationale nécessite la réaction ferme de la nation pour mettre un épilogue aux ambitions, à l'expansionnisme et aux complots des Saoudiens contre notre pays », précise le communiqué.

L’Arabie saoudite et ses alliés ont lancé une campagne militaire au Yémen en mars 2015 dans le but de réinstaller le gouvernement de l’ancien président Abd Rabbo Mansour Hadi. Quelque 15 000 Yéménites auraient été tués et des milliers d’autres blessés depuis.

 

Mots clés

commentaires