Nov 15, 2019 19:20 UTC
  • Dôme de fer: le diagnostic russe?

Pour un Israël qui n'a cessé de défier depuis 2013 les S-300 et les S-400 russes en Syrie, que la Russie dresse un bilan fort mitigé de son Dôme de fer et ce, alors qu'il est engagé dans un face-à-face avec la Russie, c’est fort significatif.

 Au fait, ce vendredi, 24 heures après l'entrée en vigueur d'une fragile trêve qui ne saurait apaiser la colère de la Résistance, les écoles sont restées fermées dans les colonies du sud de Gaza, à Ashkelon et à Sdérot. C'est une mesure décidée par les conseils locaux des colonies et qui viole une directive du commandement du Front Intérieur de l'armée israélienne de revenir à la normale après le cessez-le-feu établi avec le Jihad islamique. Pourquoi cette violation? Tout bonnement parce que les colons ne croient plus aux récits des médias israéliens comme quoi le Dôme de fer serait capable de les protéger. Sputnik revient sur ce nouveau fiasco du bouclier antimissile israélien.

« La Résistance palestinienne a tiré 50 missiles en direction d’Israël les 11 et 12  novembre et le Dôme de fer israélien, le plus important système israélien de défense aérienne n’a pu en intercepter que 20. Ce qui marque l’échec du Dôme de fer, d’autant plus que ce système avancé n’a pas pu intercepter les missiles construits dans la bande de Gaza assiégée », a écrit Sputnik dans un rapport.  

Les failles du système appelé Dôme de fer remontent à novembre 2018, lorsque sur l’ensemble des 460 missiles tirés par la Résistance palestinienne, il n’a pu en intercepter que 60 selon certains et 106 selon d’autres. Le 11 novembre 2019, le résultat a été pire: 30 des 50 missiles tirés par la Résistance ont atteint leur cible, à cause de l'inefficacité du Dôme de fer. Après tout, tout missile tiré par le Dôme de Fer pour intercepter les missiles de la Résistance, coûte 20 milles dollars ; ce qui est relativement cher…

 

 

Mots clés

commentaires