Dec 07, 2019 19:54 UTC
  • Les missiles russes contre Idlib

L’armée syrienne mène depuis deux semaines des opérations dans le sud-est de la province d’Idlib. Après d’intenses affrontements, les groupes terroristes ont subi des coups mortels et les forces syriennes ont récupéré des villages d’une grande importance stratégique à l’instar de Lubida, de Tell Khaznah, de Mushayrifa Shamaliya et d’Um Khalakhil.

Les terroristes considèrent la perte de ces quatre villages comme le prélude à une opération à grande échelle au sud et au sud-est de la province d’Idlib de l’armée syrienne qui a conduit des attaques préventives samedi 30 novembre afin d’éviter davantage de préjudices.

Soutenues par les unités d’artillerie et de missiles, les forces syriennes ont réussi à déjouer l’occupation des villages de Ijaz et Sirjah dans le sud-est de la province d’Idlib par les groupes terroristes qui prévoyaient de se diriger vers la ville stratégique de Sinjar et d’ouvrir la voie à la réoccupation des quatre villages précités.

24 heures plus tard, le 1er décembre, les groupes terroristes ont fait une nouvelle tentative en menant des attaques contre l’armée syrienne à Establat, Rasm al-Ward, Ijaz et Sirjah. Les attaques ont été tellement intenses que les forces syriennes ont décidé de se retrancher dans les villages de Zafar Kabir, Maraya, Karatin Saghir, Khayareh et Kafarya.

Dès le lendemain, lundi, les forces syriennes soutenues par des renforts ont lancé une nouvelle offensive « dans le sens inverse » pour récupérer les villages perdus et sécuriser la ligne ferroviaire Damas-Alep et l’axe reliant Sinjar à l’aéroport d’Abu Adh Dhahur.

Elles ont donc repris le contrôle de la situation et bloqué l’avancée des terroristes dans les banlieues d’Establat, Rasm al-Ward, Ijaz et Sirjah, selon des sources sur le terrain. À l’issue de rudes combats, elles ont réussi à nettoyer une grande partie du village de Ijaz.

Mardi, au matin, les opérations se sont poursuivies de façon plus intense grâce à l’intervention des chasseurs syriens et russes et de l’unité de missiles. Les terroristes se sont finalement retirés expressément des quatre villages cités plus haut. Nombre d’entre eux ont été tués et blessés et les pertes matérielles sont considérables.

Les terroristes qui ont survécu aux affrontements se sont retirés vers les régions de l’ouest de la Syrie (Kharbiya, Rabia, Shar’e, Bardan et As Sayyadi).

Les informations en provenance de l’axe de Tell Khaznah font état de la création d’un nouveau front contre les terroristes par l’armée syrienne.

Dans le même temps, la Turquie a envoyé un nouveau convoi d’équipements militaires du point de passage de Kafr Lusin au nord de la province d’Idlib vers un poste de sécurité dans le district de Serman, au sud-est d’Idlib. Le convoi devrait être réceptionné par les éléments terroristes installés dans la province.

La Turquie et les autres alliés des groupes terroristes savent très bien que la progression de l’armée syrienne risque de faire renverser le dernier bastion du terrorisme en Syrie, à savoir la province d’Idlib.

La reconquête du village de Ma’arat al-Nu’man par les forces syriennes compterait pour une immense victoire face au groupe terroriste.

Selon une autre dépêche du correspondant d’Al-Masdar News à Beyrouth, l’armée de l’air russe a lancé une attaque massive contre le gouvernorat d’Idlib ce samedi, plus précisément contre plusieurs zones sous le contrôle de Hayat Tahrir Al-Sham (HTS) et du Front de libération nationale (NLF) soutenus par la Turquie.

L’armée de l’air russe a plutôt concentré ses frappes sur les campagnes sud et sud-ouest du gouvernorat. Des frappes ont été signalées contre les villes d’al-Barah, Hass et Ahsim.

L’attaque de l’armée de l’air russe contre al-Barah aurait été la plus cinglante, avec plus de dix frappes aériennes.

Des frappes aériennes ont également été observées dans la région de Jabal Al-Zawiya et où plusieurs soldats de l’armée syrienne sont actuellement déployés dans le sud-ouest d’Idlib.

Par la suite, l’Observatoire syrien des droits de l’homme a accusé l’armée de l’air russe d’avoir tué quatre personnes à al-Barah.

Les frappes de ce samedi de l’armée de l’air russe surviennent juste un jour après le crash de l’un de ses avions en raison du mauvais temps.

Mots clés

commentaires