Dec 08, 2019 14:21 UTC
  • Arabie : les GI's désormais menacés!

Le FBI vient de formellement accusé l'officier de l'air saoudien al Shammirani d'être à l'origine de la fusillade mortelle en plein base militaire de l’US Navy en Floride.

Une fusillade que six des collègues du Saoudien auraient filmé, selon la version diffusée par les médias US. Le gouverneur de Floride vient de réclamer des "indemnités" au trône saoudien pour les trois marines tués, le roi du gardien de la Mecque vient de présenter ses excuses à l'Amérique, tout en promettant de verser les indemnités réclamés aux familles des victimes, pire, il ouvre les portes de l'arrière cours de l'armée saoudienne aux Américains pour qu'ils y fourrent leur nez et liquider au besoin, tout antiaméricanisme naissant et croissant.

Pour un royaume salmanite qui tire sa fierté d'avoir tué des milliers de yéménites, envoyé des terroristes dans les pays musulmans, bousillé ses liens avec les chiites, s'être rapproché d’Israël, c'est plutôt limite. Au royaume des Saoud il y a visiblement des âmes qui ont honte d'être dirigé par les vallées des Américains et des Israéliens.  

Selon l’éditorialiste de Rai al-Youm, « le moment où s'est produit la fusillade en Floride est particulièrement significatif. En effet, il y a quelques semaines les Américains ont envoyé quelques 3 000 soldats en Arabie saoudite sous prétexte d'avoir à protéger un trône saoudien qu'ils ont eux même poussé dans les affres de la guerre contre Yémen. Les Américains ont aussi contraint Riyad à jeter du lest face aux Emirats, en sacrifiant le gouvernement Hadi, toujours dans le sud de ce Yémen qui est parvenu, au gré de moult sacrifice à mettre au pas l'une des armées les mieux équipées du monde. Mais l'acte de l'officier al-Shammirani a bien prouvé que ce n'est pas uniquement le manque d'aplomb qui est à l'origine de la royale défaite militaire saoudienne au Yémen. Au sein de l'armée du royaume, il y a ds voix qui rejettent d'être humiliés, asservis et instrumentalisés pour tuer des "musulmans". Pour les Américains qui sélectionnent minutieusement les étudiants étrangers il est difficile d'accuser al-Shammirani d'être un daechiste. D'où la confusion qui règne dans le camp US, constate le journal. 

Et l'article d'ajouter : " Le Pentagone a déjà déployé depuis le printemps 14'000 soldats supplémentaires au Moyen-Orient  qui viennent s'ajouter aux quelque 70'000 militaires stationnés d'ordinaire pour «assurer la sécurité dans la région». L'envoi de ces renforts aurait pour but de dissuader l'Iran de mener une attaque contre les intérêts saoudiens et américains au Moyen-Orient. Et pourtant l'acte de l'officier saoudien prouve bien que la menace, les Saoudiens le ressentent non pas de la part de l'Iran mais bien de la part des Américains. A ce rythme, il est bien peu probable qu'une concentration de troupes US en Arabie soit une bonne idée. L'acte d'al-Shammirani pourrait après tout faire des émules". 

Mots clés

commentaires