Dec 11, 2019 00:02 UTC
  • Syrie : Ankara se retire

Le président turc, Recep Tayyip Erdogan, a conditionné le retrait de ses troupes de la Syrie à celui des terroristes.

« Nous sortirons de la Syrie quand les terroristes auront quitté ce pays », a assuré Erdogan cité par Anadolu.

Et ce, alors que les autorités syriennes qualifient la présence militaire turque dans le nord de la Syrie d’occupation appelant Ankara à retirer au plus vite ses troupes.

« Tôt ou tard, la Turquie doit quitter le sol syrien », a déclaré devant une chaîne de télévision italienne, le président syrien, Bachar al-Assad.

« Si la Libye nous demande une présence militaire, nous y enverrons nos soldats », a affirmé aussi Erdogan.

Le président turc a démenti tout projet secret avec son homologue russe. « Nous essayons d’instaurer la paix dans la région », a-t-il dit.

Le lundi 9 décembre, Erdogan a pourtant déclaré qu’il s’entretiendrait avec Vladimir Poutine de la situation en Libye pour que ce pays ne devienne pas une nouvelle Syrie, a-t-il dit.

En ce qui concerne l’adhésion de son pays à l’UE, le président turc s’est exprimé en ces termes : « Les Européens invoquent l’importance démographique turque pour refuser notre adhésion, mais la véritable raison est que le peuple turc est musulman ! »

« L’Europe souffre actuellement de l’absence d’un vrai dirigeant et nous ne pouvons pas donner le nom de quelqu’un et dire que c’est un véritable dirigeant [digne de ce nom] en Europe », a ajouté Erdogan.

Mots clés

commentaires