Dec 12, 2019 09:11 UTC
  • 1er clash US Navy/Ansarallah?

Depuis que l'USS Harry Truman, porte-avions à propulsion nucléaire a quitté la Méditerranée pour se rendre, selon certaines informations dans le golfe Persique, ses déboires ne cessent de se multiplier et pas, là où il le croyait :

Il est vrai qu'en Méditerranée, le porte-avions avait bien peur des coups "assassins" des sous-marins russes, ce qui l'a poussé à envoyer deux de ses Poseidon à espionner Tartous et Hmeimim, mais la grosse surprise l'attendait ailleurs, au détroit de Bab el-Mandeb où la Résistance yéménite que les Américains ont tentée d'intimider il y a quelques jours en annonçant avoir saisi une "baraque en bois" bourrés de "missiles de croisière et de drones iraniens" à leur destination, a fait sensation.

En à peine 48 heures, Ansarallah a chassé deux drones appartenant à l'US Air Force sans que la puissance américaine ou encore la coalition pro-Riyad osent le reconnaître. Le deuxième "avion de reconnaissance" US escortant le porte-avions USS Harry Truman a été abattu en moins de 24 heures. Il est vrai que le ministre yéménite de la Défense avait promis de dévoiler l'arme nouvelle qui "chasse les drones RQ comme des mouches". 

« La DCA des forces yéménites a abattu cet après-midi un autre drone espion sur la place al-Suh du district d'al-Qatf », s’est félicité mercredi sur son compte Twitter le porte-parole des forces yéménites, le général de brigade Yahya Saree ajoutant que "l’engin a été abattu alors qu'il menait une opération". Le général précise que c'est à Saada, "non loin des frontières saoudiennes" que l'appareil a été battu sans préciser le type de la DCA qui a servi les forces d'Ansarallah. 

La défense aérienne yéménite avait aussi visé le samedi 7 décembre dans l’après-midi un "drone espion" de la coalition saoudienne à Jizan, le port du sud de l'Arabie saoudite, simultanément à la traversée de l'USS Harry Truman dans la mer Rouge. Des sources yéménites ont alors rapporté que le drone avait été intercepté et détruit par une arme "appropriée" à l'est du mont al-Alam à Jizan. 

C'est le septième drone en 10 jours et le 2ème en 48 heures à avoir été intercepté et abattu par la Résistance yéménite, ce qui devrait donner bien des idées non seulement aux Saoudiens mais aussi aux Américains pour qu'ils mettent un terme à la guerre. Pour les observateurs, ce devrait être un nouveau système de DCA, capable d'intercepter des avions de reconnaissance bien sophistiqués de l'US Air Force. Al Masdar News affirme que ce deuxième drone avait pour mission de sécuriser le passage du porte-avions américain "Harry Truman" qui se trouve à la tête du groupe de frappe aéronaval US en mer Rouge.

Et le site d'ajouter : Il est pour le moment difficile de savoir s'il s'agit d'un avion de reconnaissance ou d'un UAV mais une chose est sûr, l'USS Harry Truman et l'ensemble de la flotte qui l'accompagne sont bien exposés aux frappes d'Ansarallah dont les positions sont des plus renforcées sur la côte ouest yéménite soit à proximité de Bab el-Mandeb. La puissance balistique et de drone des Houthis qui a crée un 14 septembre pour les sites pétroliers saoudiens, pourraient en faire un autre pour les Américains. 

Mots clés

commentaires