Dec 14, 2019 11:30 UTC
  • Syrie : des Su-57 bientôt à Qamichli?

Selon le journal en ligne libanais, al-Masdar News, plusieurs navires russes sont en route pour la Syrie pour livrer du matériel militaire et des véhicules blindés à l'armée syrienne et à ses alliés.

Des agissements de cette semaine des drones espions US au large de la core syrienne, surtout des Poseidon US qui ont mené plusieurs missions d'espionnage près de Tartous et de Lattaquié et surtout ce premier clash entre l'armée syrienne et l'armée US non loin de la base Qamichli ne laissent visiblement plus aucun choix à la Russie, tous les scénarios sont imaginables. 

Selon l'observateur maritime Yoruk Isik, la marine russe a transféré un certain nombre de navires à travers le détroit de Bosphore alors qu'ils se dirigeaient vers la ville portuaire syrienne de Tartous.

En plus de ces navires, la flotte LST Orsk a été surveillée en transit dans le détroit du Bosphore cette semaine car elle transportait probablement des véhicules polyvalents IVECO Rys Lynx. Des nouvelles en provenance de la Syrie, font état que la police militaire russe effectue deux patrouilles dans le nord-est de ce pays.

Mais à quoi ressemblera un face-à-face US/ Russie-Syrie-Iran? Pour la première fois depuis le début de la guerre les forces spéciales US viennent de demander au Pentagone le modus operandi à suivre si " la Russie,  l'Iran, la Turquie..." prenaient pour cible les forces américaines. Ce qui est sûr c'est que la Russie travaille à la sanctuarisation de sa deuxième base aérienne où sont déployés des radars et des unités hélicoptères. La Russie va-t-elle déployer des Su-57 voire des batteries de missiles S-400 à Qamichli? 

Selon la North Press Agency (NPA), la police militaire russe a effectué le 12 décembre deux patrouilles dans la région du nord-est de la Syrie en coordination avec les Forces démocratiques syriennes (FDS) dirigées par les Kurdes.

La première patrouille a été effectuée sur l'autoroute M4, qui relie Hassaké à Raqqa et Alep. L'armée syrienne a rouvert l'autoroute plus tôt cette semaine avec le soutien de la Russie.

La deuxième patrouille a été effectuée sur une route reliant la partie reprise par le gouvernement du centre-ville de Hassaké et la ville de Qamichli, à la frontière syro-turque.

Plusieurs unités de la police militaire russe ont été déployées dans le nord-est de la Syrie en octobre dernier pour faciliter un accord entre la branche politique des FDS et le gouvernement de Damas.

Plus tard, la police militaire russe a été chargée de mettre en œuvre l'accord russo-turc sur le nord-est de la Syrie en coordination avec les FDS et les forces gouvernementales. L'accord a entraîné une diminution significative de la violence dans la région.

 

Mots clés

commentaires