Jan 16, 2020 09:03 UTC
  • Double revers balistique d'Israël!

Pour le régime israélien dont toute perspective possible de la victoire de la Résistance en Cisjordanie est un danger existentiel, le coup était inévitable :

24 heures après avoir raté sa frappe aux missiles et drones contre T4 à Homs (Syrie) où sur un total de 10 missiles, 6 ont été royalement interceptés, et ce, sans même que les S-300 russes fonctionnent, le régime israélien s’est livré à une nouvelle frappe presque similaire : un mélange de raids aériens et d’attaques au drone, sans oser aller plus loin. 

Selon des sources palestiniennes, des chasseurs israéliens ont visé le nord et le nord-ouest de Gaza ainsi que le bâtiment Al-Safina toujours au nord de la ville avant de lancer leurs drones à l’assaut du ciel de Gaza. Vu que la ville n’est pas encore dotée de systèmes de défense aérienne propres, les missiles et les roquettes tirés par avion provoquent des explosions qui n’ont fait mercredi que des dégâts matériels. Et les drones ? Tout comme dans le cas de T4 à Homs, les drones se sont heurtés à des tirs de la Résistance aussitôt entrés dans l’espace aérien de Gaza. Quelques heures plus tôt, un « ballon piégé » avait échoué à Sderot, colonie israélienne, provoquant une crainte extrême parmi des colons qui ont repris le chemin des abris. Le quartier a été bouclé et l’armée israélienne l’a encerclé juste avant qu’elle ne rapporte, au début de la soirée, le tir de quatre roquettes contre les trois colonies de Nahal Oz, Saad et Kfar Azza du sud. Dans la foulée, les sirènes d’alerte et comme toujours des centaines de colons qui se sont précipités vers des abris souterrains. 

Pour un régime israélien qui s’attend depuis deux semaines à une riposte militaire d’envergure au milieu de la guerre déclenchée par le régime américain contre l’axe de la Résistance, ce nouveau modus operandi relève de l’effet placebo. Alors que la frappe au missile balistique iranienne contre la base américaine d’Aïn al-Asad, le 8 janvier à al-Anbar (Irak), livre peu à peu ses secrets, la crainte d’une action militaire « synergique » de la Résistance qui vise à la fois les intérêts américains et israéliens, s’amplifie à Tel-Aviv. Selon la presse israélienne, les quatre roquettes tirées mercredi soir depuis Gaza — que les médias mainstream ne couvrent pas — marque un nouveau facteur qui entre définitivement en scène, l’armée israélienne étant en pleine guerre d’usure. Drone ou pas, Israël est confronté de l’aveu du nouveau rapport du renseignement intérieur israélien, Amit, à un phénomène d’une efficacité inouïe : quelques 1 403 missiles et roquettes ont été tirés en 2019 contre les colonies du Sud israélien y rendant la vie quasi intenable : « C’est un chiffre en nette progression par rapport à 2018 où les Palestiniens n’avaient tiré que 1119 roquettes et missiles. Le Dôme de fer ne fait plus rien, les kibboutz du sud échappent totalement à notre contrôle sécuritaire », a dit Benny Gantz, le rival de Netanyhou.

Mais les choses risquent de s’empirer encore. Le rapport d’Amit affirme qu’en cas d’élections en Cisjordanie, c’est la Résistance palestinienne qui la remportera, ce qui revient à dire que Gaza se renforcera d’un nouveau front, tous deux en liens directs avec l’axe de la Résistance. Au cours de sa récente visite à Téhéran où il a pris part à des funérailles du commandant en chef martyr Soleimani, le chef du bureau politique du Hamas, Ismaël Haniyeh, accompagné d’autres cadres du mouvement de la Résistance islamique de la Palestine (Hamas) et du Jihad islamique ont rencontré le nouveau commandant de la Force Qods et coordonné des actions futures : Dans le schéma global de la Résistance aux forces de l’empire qui se dessine la Cisjordanie semble avoir à jouer un rôle primordial. D’ores et déjà, la pire crainte d’Israël c’est de voir les attaques anti — israéliennes s’y multiplier davantage en 2020. Autre crainte, c’est de voir que des tirs de roquettes visent les colonies non pas depuis Gaza, mais depuis la Cisjordanie. Au demeurant, la deuxième expérience israélienne de mener une attaque combinée missiles/drones a échoué ce matin à Gaza.

Mots clés

commentaires