Jan 17, 2020 06:16 UTC
  • Idlib: les navires russes s'activent

Un navire de guerre russe de type dragueur de mines est arrivé en Méditerranée orientale.

Un dragueur de mines de la flotte russe de la mer Noire, baptisé Ivan Antonov, a traversé le détroit du Bosphore et des Dardanelles dans le cadre de son déploiement en mer Méditerranée, a rapporté jeudi 16 janvier le bureau de presse de la flotte.

« Pour l'équipage du navire, il s'agit du premier déploiement dans une zone maritime à longue distance après son admission au service de la flotte de la mer Noire », a indiqué le service de presse dans un communiqué.

Après avoir traversé les détroits de la mer Noire, le navire de guerre rejoindra l'escadron méditerranéen permanent de la marine russe, indique le communiqué.

Le dragueur de mines Ivan Antonov est le troisième navire construit et le deuxième navire produit en série de cette classe. Le contrat pour sa construction a été signé avec le ministère russe de la Défense en avril 2014. Il a été déposé à la base navale de Sredne-Nevsky à Saint-Pétersbourg, dans le nord-ouest de la Russie, le 25 janvier 2017 et a flotté le 25 avril 2018. Le navire a été livré à la marine russe le 26 janvier 2019.

Par ailleurs, l’armée syrienne a pris le contrôle de deux villages d’Abou Jarif et de Tall Khatra, dans l’est d’Idlib. Selon les médias, le cessez-le-feu qui avait été instauré plutôt par la Russie et la Turquie, dans cette région, a cessé d’être respecté.

Une source militaire a confié au quotidien syrien al-Watan que le cessez-le-feu n’avait pas duré, car les terroristes d’al-Qaïda avaient pilonné les positions de l’armée syrienne le long des lignes de front dans le sud et l’est d’Idlib.

Le Front al-Nosra a pilonné, pendant les trois derniers jours, les routes à Hobait et à Abou Douhour, dans le sud et dans l’est d’Idlib, ce qui a poussé l’armée syrienne à riposter aux cas de violation du cessez-le-feu par les terroristes.

« Les avions de chasse syriens et russes ont pris pour cible des positions du Front al-Nosra dans le sud, le sud-est et l’est d’Idlib, notamment les positions qui surplombaient l’autoroute internationale Hama-Alep », indique al-Watan.

 

Mots clés

commentaires