Jan 18, 2020 18:55 UTC
  • Coalition US : première défection?

Le ministre de la Défense nationale du Canada, Harjit Sajjan, a déclaré ce samedi que si Bagdad ordonnait le retrait des troupes étrangères du sol irakien, le Canada retirerait ses soldats, rapporte CBC.

Harjit Sajjan a rendu visite ce samedi aux forces canadiennes déployées en Asie de l’Ouest. « Nous sommes en Irak à la demande de son gouvernement. Au final, ce sera à eux de décider. Tout comme chez nous, les Irakiens doivent suivre une procédure parlementaire pour leur prise de décision. S’ils changent d’avis, nous respecterons leur décision », a-t-il affirmé.

Les forces canadiennes en Irak ont pour mission de former les forces de sécurité et armées du pays. Environ 500 soldats canadiens y sont déployés dans le cadre des missions de l’OTAN.

Suite à l’assassinat des généraux de la Résistance en Irak par les États-Unis, l’Iran a tiré dans la nuit du 7 au 8 janvier 2020 des dizaines de missiles balistiques sur la base aérienne Ain al-Asad et sur la base d’Erbil, au Kurdistan irakien. Les troupes canadiennes ont longtemps été déployées à Erbil, où elles travaillaient en collaboration avec l’armée irakienne et où elles maintenaient une flotte d’hélicoptères ainsi qu’une présence diplomatique.

Deux jours après l’attentat terroriste des États-Unis contre Qassem Soleimani et son lieutenant irakien Abou Mehdi al-Mouhandis, le Parlement irakien a voté le 5 janvier en faveur de l’expulsion de 5 200 soldats américains de l’Irak.

Mots clés

commentaires