Feb 14, 2020 20:36 UTC
  • Gaza: les préalables de la Résistance?

Des milliers de Palestiniens ont manifesté dans la bande de Gaza pour protester contre le prétendu plan de compromis imposé par les États-Unis sous l’appellation grossière : « Deal du siècle », a rapporté l'agence de presse Fars.

Selon le site d'information palestinien al-Sharq, un grand nombre d’habitants de Gaza ont participé à la manifestation organisée à l’initiative du Mouvement palestinien de résistance islamique (Hamas). Des hauts responsables du mouvement étaient présents dans la marche.

Avec son Deal du siècle, le président américain a ravi une nouvelle fois le mardi 28 janvier son ami Netanyahu, le plan prévoyant le maintien de l'ensemble des implantations illégales de Cisjordanie, la confirmation de Qods comme capitale d'Israël et le rejet d'une des principales revendications légales palestiniennes : le retour des réfugiés. 
Ce plan imposé par les États-Unis a été dénoncé rappelons-le par de nombreux pays.
L'agence de presse Fars News a publié plusieurs images montrant des Palestiniens descendus une nouvelle fois dans les rues à Gaza pour rejeter le Deal du siècle.

Les conditions du mouvement Hamas pour un cessez-le-feu dans la bande de Gaza

Les dirigeants du Hamas ont conditionné le cessez-le-feu dans la bande de Gaza aux engagements antérieurs du régime sioniste envers les Palestiniens.

Selon le média Palestinien, Paltoday, des sources informées ont déclaré mercredi que les pourparlers de la délégation égyptienne de sécurité avec les dirigeants du Hamas dans la bande de Gaza n'étaient pas encore terminés. Les chances de réussite de cette mission semblent pourtant être minces. Des sources ont rapporté au journal Al-Quds al-Arabi que Le Caire devrait accueillir une délégation du Hamas pour tenter de rétablir le calme et la paix dans la bande de Gaza.

Des sources ont indiqué que les efforts de l'Égypte pour ramener la paix à Gaza n'étaient pas encore terminés et que les échanges allaient se poursuivre les prochains jours. Ces sources n'ont pas exclu que la délégation égyptienne retourne à Gaza et dans les territoires occupés. 

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a menacé mardi le mouvement Hamas d’un « coup foudroyant ». 

 

Mots clés

commentaires