Feb 21, 2020 10:05 UTC
  • Idlib : la débandade dans les rangs turcs

Les médias syriens ont annoncé que de nombreux éléments armés et terroristes avaient été tués ou blessés sur le front al-Nerab dans la province d'Idlib.

« Les unités de l'armée syrienne ont repoussé une attaque d’envergure de groupes terroristes, soutenus par la Turquie, qui envisageaient de s’emparer de la cité d’al-Nerab, située dans le gouvernorat d’Idlib », a rapporté le correspondant de l’agence de presse officielle syrienne, SANA.

« Les médias liés aux terroristes et à la Turquie turcs ont tenté de falsifier la réalité du terrain afin de camoufler leurs échecs », a-t-il rapporté.

Selon ce rapport, une bonne quantité d'équipements militaires appartenant à des terroristes, notamment des véhicules blindés et des chars, a été détruite.

La chaîne d’information syrienne, Al-Ikhbariya, qui diffuse en temps réel la progression de l’armée syrienne à Idlib, a annoncé que des tentatives des terroristes d'infiltrer la localité de Nerab avaient été neutralisées.

« L'attaque a commencé, jeudi 20 février dans l’après-midi, sur l'axe d’al-Nerab où un grand nombre de terroristes étaient impliqués », a ajouté le correspondant d’Al-Ikhbariya. Et de poursuivre : « Plus de 250 terroristes ainsi que plusieurs soldats turcs ont été abattus autour d’al-Nerab lors d'une contre-attaque de l'armée syrienne ».

Et le correspondant de rajouter : « Après que la première attaque a été repoussée, des éléments terroristes ont de nouveau fait une incursion dans la localité précité. Mais grâce à la résistance dont fait preuve l'armée syrienne, cette contre-offensive des terroristes a été neutralisée et près de 70 d’entre eux ont  été liquidés».

Selon certaines sources d’information, un calme relatif a été rétabli sur cet axe et les groupes terroristes ainsi que des troupes turques se sont retirés d’al-Nerab pour se reployer dans la périphérie de cette localité.

« Deux soldats turcs ont été tués et cinq autres blessés dans la province syrienne d'Idlib », a confirmé jeudi le ministère turc de la Défense dans un communiqué.

La localité d’al-Nerab a été libérée il y a deux semaines lors d’une l'opération de l'armée syrienne contre la banlieue du gouvernorat d'Idlib et des éléments terroristes tels que Hayat Tahrir al-Cham (ancien Front Al-Nosra et ex-branche d'Al-Qaïda en Syrie), ont été contraints de rebrousser chemin.

Située à moins de 10 kilomètres d’Idlib, al-Nerab jouit d’une situation géographique particulière. La reconquête de cette région, considérée comme une porte d’entrée d’Idlib, porte une importance privilégiée pour l’armée syrienne.

 

Mots clés

commentaires