Mar 22, 2020 18:14 UTC
  • COVID-19: Israël chancelle

Le nombre insuffisant de médecins et de lits aux hôpitaux en pleine crise du coronavirus a semé le chaos dans les centres médicaux d’Israël, a-t-on appris du quotidien Yediot Aharonot.

Le quotidien israélien Yediot Aharonot a rapporté que 24 hôpitaux accueillaient actuellement les maladies atteintes de coronavirus sans que ces derniers reçoivent vraiment des services médicaux requis.

« Nous avions auparavant réaffirmé que le système sanitaire israélien était un système défectueux, mais personne ne nous a crus à ce moment-là. Hier, neuf autres membres du personnel médical d’un hôpital ont été mis en quarantaine faute d’équipements nécessaires », indique le quotidien.

Dans la foulée, la chaîne 12 de la télévision israélienne a rapporté que 814 médecins et 900 infirmiers avaient été mis en quarantaine alors que le nombre des militaires mis en quarantaine avait atteint les 6100.

D’autre part, Yediot Aharonot a fait part du bras de fer entre le ministère de la Santé et le ministère des Affaires militaires d’Israël en pleine crise du coronavirus. « Sans avoir la connaissance et le savoir nécessaires, les commandants de l’armée israélienne cherchent à prendre en main les affaires liées à la crise actuelle », a ajouté le quotidien israélien. « Ni le ministère de la Santé, ni le ministère des Affaires militaires n’est prêt à coopérer et chacun veut diriger tout seul ce dossier », indique Yediot Aharonot.

Dans ce droit fil, Maariv écrit : « la situation empire de jour en jour en Israël qui ne sait plus quoi faire. La police et les services de sécurité espionnent les téléphones portables sous prétexte de la crise du coronavirus, mais cela pourrait devenir une monnaie courante ».

Mots clés

commentaires