Apr 04, 2020 17:39 UTC
  • Idlib: l'Otan frappe l'armée syrienne!

Deux soldats syriens ont été tués dans une frappe turque contre le nord de Raqqa. 

Tard dans la soirée du vendredi 3 avril, l’armée turque a bombardé plusieurs zones à l’ouest de la ville frontalière de Tell Abyad, dans la banlieue nord de Raqqa.

Le bombardement, qui a visé les villes d’Afdko, Kubrlk et de Khaz’ali, a tué deux militaires syriens et en a blessé un troisième, selon l’agence de presse Hawar. L’agence de presse kurde de Syrie a publié une vidéo du soldat blessé.

Plus tôt cette semaine, l’armée turque a bombardé un point de contrôle de l’armée syrienne dans la banlieue du nord de Hassaké, tuant un officier et un soldat. Vendredi 3 avril, deux officiers de l’armée ont été blessés lors d’une frappe d’artillerie similaire sur des positions militaires près de la ville de Manbij, dans le nord d’Alep.

Les frappes d’artillerie turques sur le nord et le nord-est de la Syrie pèsent certainement sur les troupes de l’armée syrienne. Les deux régions sont protégées par des accords de cessez-le-feu, négociés par la Russie et la Turquie.

Jusqu’à présent, les frappes se sont concentrées sur les troupes syriennes déployées dans les zones tenues par les Forces démocratiques syriennes (FDS). Ces troupes ont réussi, avec l’aide de la police militaire russe, à repousser de nombreuses attaques turques contre ces zones au cours des deux dernières années.

L’armée turque et ses mandataires mèneront probablement plus d’attaques contre les troupes de l’armée syrienne dans le nord et le nord-est de la Syrie dans les prochaines semaines. 

Par ailleurs, l’Observatoire syrien des droits de l’homme, vitrine médiatique de l’opposition pro-occidentale, a annoncé vendredi que les forces syriennes et turques avaient acheminé de nouveaux renforts militaires dans le gouvernorat d’Idlib, dans le nord-ouest de la Syrie.

L’Observatoire syrien basé à Londres a déclaré que la partie turque a envoyé ce samedi 4 avril, 35 véhicules militaires aux points d’observation militaires turcs à Idlib, portant le nombre total de véhicules militaires qui sont entrés dans la région depuis le 5 mars à 2225 véhicules et des milliers de soldats.

En outre, cette source a déclaré que les forces syriennes avaient envoyé des renforts militaires dans les zones de front à Idlib.

L’Observatoire syrien a indiqué que les renforts militaires étaient centrés sur plusieurs axes, dont Kafr Nabl, Hazaran, Al-Fatira et d’autres axes à Jabal Al-Zawiya dans la banlieue sud d’Idlib.

Les deux parties se sont engagées à conclure un cessez-le-feu négocié par la Russie et la Turquie le 5 mars.

Le gouvernorat d’Idlib est l’un des derniers bastions des groupes terroristes en Syrie, et le dernier cessez-le-feu a été conclu après que les forces turques et syriennes eurent mené des attaques réciproques dans cette région.

Mots clés

commentaires