Apr 10, 2020 09:40 UTC
  • Riyad: Poutine passe à l'offensive

Le président russe n’entend s’entretenir ni avec son homologue américain ni avec les responsables saoudiens au sujet des cours de brut.

« Le président russe Vladimir Poutine n’a aucun plan, jusqu’ici, pour discuter avec le président américain Donald Trump et les autorités saoudiennes du marché de brut », a déclaré un porte-parole du Kremlin, jeudi 9 avril, à Reuters.

La rapide propagation du coronavirus dans les quatre coins de la planète, la dégringolade des demandes sur les marchés mondiaux et l’échec d’une réunion de l’OPEP+ destinée à limiter la production du pétrole ont tous conduit à une chute libre des cours de brut sans précédent depuis 2002.

Vendredi 3 avril, Vladimir Poutine a déclaré que l’épidémie du coronavirus et les politiques de l’Arabie saoudite étaient impliquées dans la baisse inouïe des cours de pétrole. Il s’est dit également prêt à ordonner la réduction de la production du brut russe.

M. Poutine a également ajouté que Moscou pourrait coopérer avec les États-Unis pour stabiliser le marché du pétrole.

Les producteurs de pétrole, réunis jeudi 9 avril, se sont entendus, à l’exception du Mexique, sur une réduction en mai et juin de la production mondiale à hauteur de 10 millions de barils par jour, a annoncé ce vendredi l’OPEP.

L’accord, qui prévoit aussi que cette réduction passe à 8 millions de barils par jour de juillet à décembre, nécessitera l’accord de Mexico pour entrer en vigueur, a indiqué le cartel pétrolier dans un communiqué, cité par le site d’actualité français Sud Ouest.

 

Mots clés

commentaires