May 23, 2020 13:32 UTC
  • Syrie: les USA naviguent à vue!

Que fait l’US Air Force au nord est de la Syrie ?

Bombarder à coup de ballon incendiaire des champs de blé syrien pour pousser les habitants à quitter leurs maisons. Une politique de la terre brûlée qui ressemble fort à celle que mène le régime sioniste et qui vise tout compte fait consolider la présence US sur cette région frontalière avec l’Iran que Washington veut transformer en une poche terroriste pour à la fois déstabiliser la Syrie, l’Irak voire au-delà. À ceci s’ajoutent évidemment le détournement du pétrole syrien et tout ce qui se fait en coulisse et au nom de ce détournement. 

Quelques jours après que la Syrie a annoncé que les forces américaines avaient brûlé plusieurs champs de blé dans ce pays, un rapport a été diffusé dans la presse américaine sur la destruction des produits agricoles syriens par les forces américaines.

« Les forces américaines exécutent les ordres de la Maison-Blanche », est-il écrit dans ce rapport d’International Business Times. Selon certaines sources, ces 17 derniers mois, plus de 300 hectares de terres agricoles dans les banlieues d’Alep, de Raqqa et de Hassaké ont été incendiés. 

Deraa et Soueïda, deux provinces riches en champ de blé, ont ainsi fait l’objet il y a quelques jours d’incendie similaires et des dizaines de milliers d’hectares de champ de blé et d’orge sont partis en fumée. Mais cette politique de la terre brûlée qui s’ajoute aux sanctions drastiques des Américains contre la Syrie n’est pas l’unique tache auquel se livrent les troupes US. Ces forces kidnappent aussi et par voie héliportée des combattants syriens et surtout ceux des régions tribales de l’est. 

Des sources syriennes ont annoncé que les hélicoptères américains survolant le village d’al-Chaheil dans la banlieue sud-est de Deir ez-Zor dans le sud de la Syrie ont transporté une personne qu’ils avaient arrêtée à son domicile vers un endroit inconnu.

Des sources civiles ont affirmé qu’après avoir encerclé le village par les Forces syriennes démocratiques (FDS), des hélicoptères appartenant aux forces de la Coalition américaine avaient enlevé ces dernières heures une personne de sa maison dans le quartier de Chabakeh de ce village et l’avaient emmené vers une destination inconnue.

Les habitants de ce village ont été réveillés le matin par le bruit des hélicoptères américains et des coups de feu, tirés par les FDS qui avaient encerclé leur village ce qui a provoqué une panique parmi les habitants, en particulier les enfants et les femmes. De quoi a peur l’Amérique ? 

"La présence militaire US est largement défiée dans le nord-est et l’est de la Syrie où l’armée syrienne, les populations et les alliés de Damas continuent à resserrer l’étau sur les Américains. Il en va ainsi de la base US à al-Tanf qui a totalement perdu son utilité et qui finira tôt ou tard à être démantelé laissant les frontières syro-irakiennes s’ouvrir au point de passage d’al-Walid. D’où d’ailleurs la décision là encore totalement illogique de Washington de dresser une nouvelle base au nord de Deir ez-Zor. Tout compte fait les forces US se sont réduites au rang de simples “saboteurs”, “brûleurs de terre, entraîneurs de terroristes. Une chose est sûre : les Américains n’ont plus aucune stratégie en Syrie ni la force nécessaire pour pouvoir atteindre leur triple objectif : faire de la Syrie un bourbier pour la Russie, empêcher l’État de se reconstruire, expulser l’Iran. 

Mots clés

commentaires