May 29, 2020 06:25 UTC
  • Les USA poussent Israël à contourner la Chine

Après avoir dissuadé Israël de donner un méga projet de dessalement à la Chine, les États-Unis ont demandé à Tel-Aviv de refuser de coopérer avec Huawei pour le déploiement de réseaux 5G.

En mai 2019, la Maison-Blanche a mis Huawei sur sa liste noire pour ses connexions présumées aux services de renseignement chinois et a commencé à pousser d'autres pays à s'abstenir d'utiliser l'équipement de Huawei pour acquérir la technologie de la G5, cinquième génération des standards pour le téléphone mobile.

Dans la foulée, lors d’une rencontre avec le ministre israélien des Communications Yoaz Hendel, l'ambassadeur américain à Tel-Aviv, David Friedman, a exhorté les responsables israéliens à arrêter les investissements chinois dans la technologie de réseau mobile 5G, selon le journal Haaretz.

L'ambassadeur américain a également fait part de la préoccupation des États-Unis concernant l'investissement de la Chine dans des projets technologiques israéliens. Les États-Unis considèrent que les entreprises chinoises peuvent utiliser leur participation à de tels projets pour l'espionnage.

En octobre, après trois ans de pression américaine, le cabinet de sécurité israélien a décidé de créer un mécanisme de suivi des investissements chinois.

En visite à Tel-Aviv, le 13 mai, le secrétaire d’État américain, Mike Pompeo, s’est dit préoccupé quant à l’accès de la Chine aux infrastructures d’Israël, ce qui pourrait, selon lui, mettre en péril les Israéliens.

Pour les législateurs américains, le réseau 5G de Huawei constitue un sérieux danger pour la sécurité nationale. Washington a même mis en garde ses alliés européens quant à toute coopération avec la Chine à ce propos.

 

Mots clés

commentaires