May 29, 2020 19:18 UTC
  • Des soldats israéliens en Cisjordanie.
    Des soldats israéliens en Cisjordanie.

Un haut membre de l’armée israélienne pense que l’annexion d’une partie de la Cisjordanie par Israël va provoquer une nouvelle vague de violences dans les territoires palestiniens et qu’elle serait à l’origine d’une autre Intifada.

Le général de l’armée israélienne, Michael Milstein, a tenté d’examiner sous différents angles la décision du régime de Tel-Aviv d’annexer environ 30% de la Cisjordanie, et en arrive à la conclusion que les développements survenus ces derniers mois en  Cisjordanie, la suspension de la coopération de sécurité avec Tel-Aviv par l'autorité autonome par exemple, n’auraient pour effet qu'une exacerbation de la situation dans cette région.

Le chef du Forum des études palestiniennes, affilié au centre d’études de Moshe Dayan à l’université de Tel-Aviv, a précisé que l’autorité autonome palestinienne n’avait pas l’intention de couper les moyens de communication existants avec Israël et qu’elle n’aimait pas voir ses structures gouvernementales et économiques fragilisées en raison des escalades.

C'est ainsi qu'il s'est exprimé au sujet de l'effort de Ramallah au journal israélien Yediot Ahronot d' augmenter la pression internationale sur Israël pour empêcher un changement unilatéral de la réalité par l'annexion de la Cisjordanie.

Le journal en ligne Rai al-Youm a rapporté en référence à Milstein :

« La principale menace n'est pas l'Autorité palestinienne et ses plans, mais la réaction du peuple palestinien, plus présent que jamais auparavant ».  L'analyste israélien ajoute par la suite :  

« Dans le passé, le peuple palestinien préférait ne pas s'engager dans des conflits intenses et vivre sa vie, mais des changements radicaux ont affecté le comportement de cette nation, dont le plus important est la mauvaise situation économique due au coronavirus. Par conséquent, la stabilité économique est le principal obstacle à la troisième Intifada palestinienne ».

Il pense que les propos des autorités de Ramallah sur l'arrêt de la coordination de la sécurité avec Israël auraient été mal interprétées et que cela pouvait être perçu comme un feu vert pour intensifier les violences contre les Palestiniens . Et de poursuivre : « Cela encouragera probablement les Palestiniens à lancer une attaque armée contre Israël ».

« La fermeture des canaux de dialogue et de coordination augmentera les situations de malentendus », a conclu Millstein.  

Fin avril, le Premier ministre, Benjamin Netanyahu, et, le chef du parti Bleu-Blanc, Banny Gantz ont convenu de commencer à annexer de vastes parties de la Cisjordanie au début du mois de juillet, y compris la vallée du Jourdain et toutes les colonies juives de la Cisjordanie.

Alors que le haut membre de l’armée israélienne n’écarte pas l’émergence d'une troisième Intifada palestinienne, les militaires israéliens ont commencé une nouvelle vague de violences contre les habitants des territoires palestiniens.

Ce vendredi, les forces israéliennes ont tiré à balle réelle sur des jeunes Palestiniens dans la village de Ni'lin à l’ouest de Ramallah, en Cisjordanie.

Selon al-Mayadeen, les forces israéliennes ont utilisé des balles pour combattre les jeunes palestiniens. Jusqu'à présent, aucun rapport sur le nombre de victimes ou de blessés n'a été publié. Mercredi matin, les forces israéliennes ont fait irruption à Ni'lin et arrêté et emmené un certain nombre de jeunes palestiniens du village.

Dans la ville de Jéniene aujourd'hui, les militaires israéliens ont usurpé une terre agricole dans la ville de Ya’bad au sud-ouest de Jénine et cela a abouti à des affrontements entre Palestiniens et sionistes.

Selon un autre rapport, l'armée israélienne n'a pas autorisé les fidèles à entrer dans cette région, malgré la levée des restrictions dans le lieu saint en raison de la pandémie de coronavirus.

Les affrontements surviennent alors qu’Israël envisage de concrétiser son plan d'occupation de 30% de la Cisjordanie. Dans une interview aujourd'hui, Netanyahu a réitéré la mise en œuvre dudit plan. Dans ce contexte, un comité américano-israélien redessine depuis plusieurs mois les cartes des zones mentionnées de Cisjordanie.

 

commentaires