May 31, 2020 15:47 UTC
  • Syrie: la Russie ligote les F-35 d'Israël

Les F-35 israéliens ne pourront plus survoler la Syrie sans être interceptés.

La grande base militaire russe qui sera bientôt mise en place dans l’est de la Syrie empêchera les avions israéliens de bombarder les installations militaires syriennes.

Étant donné que des systèmes radars et de défense antiaérienne modernes seront déployés dans la nouvelle base militaire russe, les avions de combat israéliens, y compris les F-35, seront désormais facilement interceptés.

L’implantation d’une nouvelle base militaire russe dans l’est de la Syrie permettra à Moscou de prendre le contrôle entier de la région, en fermant le ciel aux avions de combat israéliens et américains.

En plus, la nouvelle base militaire russe empêchera les Américains de renforcer leur présence militaire dans cette région de la Syrie à moins qu’ils ne veuillent pas se voir assiégés par les troupes russes.  

Par ailleurs, le fait que Vladimir Poutine a désigné l’ambassadeur russe à Damas en tant que son émissaire spécial en Syrie a suscité des spéculations, surtout parmi des groupes d’opposition, sur une possible fin du soutien de Moscou à Damas.

Dans la foulée, le site d’actualité libanais el-Nashra a rapporté que par cette nomination, Vladimir Poutine voulait en effet réagir aux ingérences de James Jeffrey en Syrie. « La Russie souligne ainsi que la Syrie reste sa priorité politique et économique », indique le site web libanais.

Et d’ajouter : « De leur côté, les Américains cherchent à faire asseoir en Syrie une puissance militaire en s’appuyant sur les Kurdes et les tribus armées de l’est, soutenues par les monarchies arabes du golfe Persique ».

El-Nashra continue : « Via James Jeffrey, les États-Unis cherchent à améliorer les relations entre la Turquie et les Kurdes syriens afin de faire sortir Ankara de l’alliance Turquie-Iran-Russie sur la Syrie ».

Le site a conclu que Moscou continuerait à soutenir Bachar Assad.

Mots clés

commentaires