Jun 30, 2020 19:57 UTC
  • Irak: un MQ-4 US abattu

En Irak, un drone américain s’est écrasé dans la province de Salaheddin.

Ce mardi 30 juin, des sources locales irakiennes ont fait part du crash d’un drone américain, dans la localité d’Abou Zouar, appartenant à la province de Salaheddin, au nord de Bagdad.

Citant les mêmes sources, l’agence de presse irakienne NINA a rapporté que le drone s’était écrasé non loin du désert de Baiji, près de Haditha.

« Dès que le drone s’est écrasé, les Américains ont envoyé un autre pour en détruire la carcasse », a-t-on appris de NINA.

Deux civils irakiens étant sur place auraient été tués.

Jeudi 25 juin, les Américains, qui diligentaient l’opération sous couverture des forces irakiennes, ont arrêté plusieurs combattants de la Résistance, après avoir attaqué la base de la 45e Brigade des Hachd al-Chaabi où étaient présents des combattants du Kataëb Hezbollah. Quatre jours après cette opération, les combattants arrêtés ont été libérés sur fond de la colère des Irakiens et des réactions négatives qui se multipliaient chez les milieux politiques et sécuritaires d’Irak.

 

Cet événement a donné une bonne leçon aux Américains et leur a appris à quel point les Hachd al-Chaabi étaient populaires chez les Irakiens, grâce à leur rôle majeur dans l’éradication des terroristes de Daech dans le nord et l’ouest de l’Irak.

À présent, les troupes américaines se préparent à renforcer leur présence à la frontière irako-syrienne, mais il semble peu probable qu’elles puissent réaliser cet objectif.

Le fait que les combattants du Kataëb Hezbollah ont sous leur contrôle de larges zones à la frontière irako-syrienne fait de ces forces de la Résistance une importante cible pour les occupants américains. Ce qui est certain est que la résistance anti-américaine ne s'apaisera en Irak, jusqu'à l'expulsion des forces occupantes US, exigée par le peuple, les Unités de mobilisation populaire et le Parlement irakien.

 

Mots clés

commentaires